15 juillet 2020

Affaire Temaru: le vote de la « protection fonctionnelle » était-il légal ?

C’est la question majeure qui fait qu’aujourd’hui le leader indépendantiste polynésien est au coeur d’une enquête préliminaire ouverte pour « détournement de fonds publics ».

La justice reproche en effet au maire de Faa’a d’avoir fait voté par le conseil municipal, début 2019, une prise en charge de ses frais de justice dans l’affaire Radio Tefana.

En attendant les suites de l’enquête, elle vient dernièrement d’effectuer « une saisie pénale » d’un montant de 11 millions de francs pacifique sur le compte d’Oscar Temaru; décision qu’il considère comme du « harcèlement ».

Mais sur le fond, le maire de Faa’a était-il fondé à utiliser les moyens communaux pour se défendre dans l’affaire Radio Tefana ? Si ce n’est pas le cas, pourquoi les services du haut-commissariat chargés du contrôle des actes pris par les collectivités, pays comme communes, ne se sont-ils pas manifestés en saisissant les juridictions compétentes ?

C’est en tous cas le principal argument de défense d’Oscar Temaru puisque c’est bien en sa qualité de premier magistrat de Faa’a qu’il a été poursuivi.

Même en période de réserve, second tour des élections municipales oblige, le représentant de l’Etat en Polynésie française serait bien inspiré de lever nos interrogations en la matière.

Photo d’archives

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *