Après l’année du Rat, le Buffle s’invite dans les jardins de la Présidence

Célébrations du Nouvel an chinois à la Présidence au cours desquelles Edouard Fritch a prononcé une allocution.

KUNG HI FAT TCHOY. XIN GNIEN KHUAI LEU.

Lorsque j’ai appris, qu’en raison des contraintes sanitaires, les grandes festivités du Nouvel An chinois avaient été annulées, j’ai accepté de marquer cette nouvelle année, ici dans les jardins de la Présidence, du 12 au 27 février 2021.

C’est, en concertation avec l’Association Si ni Tong et le Consulat de Chine, que nous avons, malgré le contexte sanitaire, tenu à célébrer cette nouvelle année du Buffle.

Je remercie très chaleureusement le Président de Si Ni Tong, Bruno Tchong Len, la Consule de Chine, madame Dong Qiang, et nos équipes de la présidence qui se sont investies pour, ensemble, fêter dignement cette nouvelle année.

Comme vous pouvez l’apprécier, les jardins de la présidence sont joliment décorés en plusieurs tableaux créés en partenariat avec les Associations composant le Si ni tong. Le Salon d’Honneur de la présidence accueille une exposition de 52 photographies, locales et de Chine, sur les festivités du Nouvel An.

Également, la télévision nationale chinoise, CCTV, a présenté hier au soir en Chine, à la veille du Nouvel An, une émission spéciale de 30 minutes sur la Fête du Printemps dans le monde. Tahiti a eu droit à un reportage de 7 minutes, réalisé par TNTV, le partenaire de CCTV à Tahiti. Je tiens ici à remercier TNTV et le Si ni tong pour avoir participé à ce beau reportage qui restera une magnifique promotion de notre destination…

L’année dernière, à la même place, je disais « Avec l’année du Rat, c’est un nouveau cycle qui se présente ». Nous avons vécu une année complexe et singulière.

Les évènements auxquels nous avons dû faire face étaient non seulement imprévisibles, mais surtout, ils ont impacté l’ensemble de la planète. Il nous faut désormais repenser nos modes de vie et nos façons de penser.

Il nous appartient désormais de mettre à profit les enseignements que nous retenons de cette période inédite, tant sur le plan de la santé que sur celui de la solidarité. Nous devons également intégrer dans nos visions d’avenir, la fragilité structurelle de notre modèle économique.

Il faut rester prudent, agir avec clairvoyance, mais aussi avec positivité. Je fais totalement confiance aux forces vives de ce Pays, je pense particulièrement aux jeunes polynésiens, pour imaginer des voies alternatives pour un développement plus durable et plus solidaire.

Un plan de sauvegarde puis de relance, organisant les mesures budgétaires et réglementaires indispensables, ont permis le déploiement massif de nombreuses aides publiques.

Cette situation extraordinaire a néanmoins créé une réaction en chaine, forte et solidaire. Je voudrais à nouveau souligner l’extraordinaire mobilisation de tous les professionnels de santé, les chefs d’entreprises, les artisans qui, par leur attitude citoyenne et leur témérité, ont su éviter le pire ; la force d’âme des Polynésiennes et des Polynésiens… Qu’ils en soient tous remerciés.

Je tiens aussi à souligner le rôle du Consul de Chine, qui l’année dernière, a fait en sorte que dès le début de la pandémie, la Polynésie française puisse s’approvisionner en masques auprès de la Chine.

Pourvoir rassurer sa population en période de crise, vous le savez, c’est essentiel. L’année dernière, à la même place, pour l’avènement de l’Année du Rat, je mentionnais que le peuple polynésien, malgré les tempêtes, malgré les difficultés, sait depuis des millénaires affronter les éléments de la nature.

Les Polynésiens ont acquis les réflexes de survie et de résilience hérités de nos ancêtres. Affronter, ne pas fuir et aller de l’avant. C’est l’ADN du Peuple de la Pirogue, que nous sommes tous.

Oui, je suis fier d’être Polynésien. Je suis fier d’être votre Président parce que vous êtes un peuple courageux.

Je repense à l’année dernière, ici même à la Présidence… Vous rappelez-vous des mots du Gardien du Temple de Kanti ? Je cite de mémoire : « L’année 2020 sera une année de changement, de bouleversement dans le monde entier, une année inédite dans l’histoire, les modes de vie seront changés ». La prédiction était si juste.

Pour cette nouvelle année, j’ai pris le temps de lire sur le Buffle !

En astrologie chinoise, le Buffle est considéré comme un animal sérieux, endurant, fiable et puissant. C’est un être capable d’atteindre ses buts. Il ne changera pas de cap, ni sa détermination à réaliser ses objectifs. Il n’est pas une personnalité impulsive, mais c’est un persévérant qui sait écouter et étudier les choses avant de se lancer.

Le Buffle, c’est celui sur qui on peut compter en toutes circonstances. Il est apte à construire et à tisser des liens durables et profonds. Pour le Buffle, les amis c’est pour la vie, c’est du solide. C’est un bon confident qui sait être à l’écoute.

Le Buffle est un gros travailleur. Il a toutes les aptitudes pour mener à bien un projet. Endurant, persévérant, perspicace, déterminé, patient, il atteint les buts qu’il se fixe.

Le Buffle est aussi un excellent gestionnaire, il capitalise, économise car sa priorité absolue est de garantir la sécurité.

(…)

KUNG HI FAT TCHOY.

XIN GNIEN KHUAI LEU.

 725 visiteurs total,  1 visiteurs aujourd'hui

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :