2 juillet 2022

Comment Apple passe au travers des mailles fiscales…

La stratégie d’Apple semble avoir une nouvelle fois payé.
La multinationale aux 2.200 milliards d’euros de capitalisation n’aurait payé que 4 millions d’euros d’impôts en France en 2021… Selon des informations rapportées par Challenges, le lundi 13 juin, la marque à la pomme n’a en effet payé que quelques millions d’euros sur l’activité de ses Apple stores dans l’Hexagone. Ce niveau d’imposition est lié aux résultats de la filiale d’Apple en France qui gère l’activité de vente en boutique de la marque.

Apple semble toutefois connaitre une chute drastique de son chiffre d’affaires en France alors que ses ventes, elles, progressent. Ce dernier est passé de 708 millions d’euros en 2020 à 565 millions en 2021 alors que la marque à la pomme n’a jamais autant vendu de produits dans l’Hexagone.

En réalité, Apple aurait mis au point une stratégie d’optimisation fiscale très efficace lui permettant de limiter ses impôts en France. Rien de très nouveau, la marque ayant déjà été pointée du doigt pour ne payer que très peu d’impôts dans les pays où elle est présente. Pour faire simple, l’entreprise se débrouille pour que le gros de ses activités en France soit taxé en Irlande où se trouve son siège européen.

Pour arriver à un niveau d’imposition aussi faible, Apple a profité d’une réorganisation mise en place durant la pandémie. « Une partie des employés des magasins, qui sont longtemps restés fermés, ont changé de travail durant cette période […] ils ont répondu à des appels en France (…)

source: Yahoo actualités

 373 visiteurs total,  2 visiteurs aujourd'hui

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :