24 septembre 2022

Compte rendu du conseil des ministres du 12 janvier 2022

Le conseil des ministres s’est réuni ce mercredi. Parmi les dossiers examinés, il a adopté les dossiers suivants.

Subvention en investissement au profit de l’OPH pour l’opération Auehi II

Sur proposition du vice-président et ministre du logement, le conseil des ministres a adopté l’octroi d’une subvention d’investissement en faveur de l’Office polynésien de l’habitat (OPH) pour financer les travaux de construction de la résidence « Auehi II » à Tautira, Taiarapu Est.

L’OPH envisage de réaliser un programme de 14 logements de type F3 à F5, dont 2 de transit, et une maison de quartier, sur la parcelle AH 9 d’une superficie de 17 154 m², située au Pk 16, à côté de la résidence OPH Auehi et accessible directement depuis la route de ceinture.

Les logements seront destinés à la location simple pour les familles au revenu inférieur à 2 SMIG. Les loyers d’équilibre prévisionnels varient entre 41 000 Fcfp et 50 200 Fcfp.

L’opération est inscrite à la programmation 2021 du Contrat de développement et transformation, avec un coût total des travaux de 385 000 000 Fcfp TTC, financés à hauteur de 50% par le Pays et 50% par l’Etat.

La durée prévisionnelle des travaux est de vingt-quatre mois. Le permis de construire a été obtenu le 2 juin 2021.

Indice des prix, BTP et hybrides 

En décembre 2021, l’indice des prix à la consommation (IPC) augmente de 0,1 % et s’établit à 100,65, essentiellement en raison de la hausse des prix de 1,7 % des transports, de 0,2 % des produits alimentaires et boissons non alcoolisées, de 0,3 % du logement, eau, électricité, gaz et autres combustibles et de 0,8 % des loisirs et de la culture.

L’augmentation est en partie compensée par la baisse des tarifs des communication (-11,0 %). Sur douze mois, l’indice général des prix à la consommation augmente de 1,7 %.

L’indice ouvrier baisse de 0,1 % sur le mois et progresse de 1,5 % en glissement annuel. L’indice général hors transport aérien international est en baisse de 0,1 % en décembre 2021 et progresse de 1,4 % en glissement sur douze mois.

L’évolution de l’IPC au cours du mois s’explique dans un premier temps par l’augmentation de 1,7 % des prix des transports, tirés vers le haut par le prix des transports aériens de voyageurs (+ 11,3 %) et des voitures particulières (+ 0,4 %), dans un deuxième temps, par l’augmentation de 0,2 % du prix des produits alimentaires et boissons non alcoolisées notamment les légumes (+ 5,9 %), les fruits (+ 2,5 %), les laits, fromages et œufs (+ 0,9 %) et les pains et céréales (+ 0,3 %), dans un troisième temps par l’augmentation de 0,3 % du prix du logement, eau, électricité gaz et autres combustibles, en lien avec la hausse des prix des loyers (+ 0,3 %) et des produits d’entretiens et de réparation du logement (+1,0 %), enfin par l’augmentation des prix des loisirs et de la culture de 0,8 %.

D’autres prix de produits et services évoluent également à la hausse comme ceux des produits et appareils thérapeutiques et matériel médical (+ 0,3 %), ceux des restaurants, snacks, roulottes, cafés et établissement similaires (+ 0,3 %) ainsi que ceux des soins personnels (+ 0,5 %). Ces tendances sont en partie compensées par la baisse des prix des services de téléphonie et d’accès à internet (- 12,0 %), des vêtements (- 1,3 %), des vins et boissons fermentées (- 1,3 %) et des bières (- 0,3 %).

En décembre 2021 également, l’index du Bâtiment et des Travaux Publics (BTP) augmente de 0,6 % et s’établit à 117,14. Cette évolution est liée à la hausse du prix des matériaux de construction, tirés par les matériaux chimiques (+ 3,0 %) et les matériaux végétaux (+ 2,7 %). Sur douze mois, l’index général du Bâtiment et Travaux publics augmente de 6,5 %. Dans le Bâtiment, l’index du Gros Œuvre augmente de 0,1 % et celui du Second Œuvre de 0,2 %. Sur douze mois, l’index général du Bâtiment est en hausse de 5,0 %. Dans les Travaux Publics, l’index du Génie Civil augmente de 1,2 % et celui des Travaux spécialisés reste stable. Sur douze mois, l’index général des Travaux Publics est en hausse de 8,6 %.

Toujours en décembre 2021, les index hybrides prennent les valeurs suivantes (base 100 en décembre 2010) :

Subvention d’investissement en faveur de l’IJSPF

Sur proposition du ministre de la Culture, de l’environnement en charge de la jeunesse et des sports et de l’artisanat, le Conseil des ministres a adopté l’octroi d’une subvention en investissement pour un montant total de 5 000 000 Fcfp en faveur de l’Institut de la Jeunesse et des Sports de Polynésie française (IJSPF) pour le financement des études de construction d’un centre de vacances et de loisirs au Complexe sportif de Vairao.

Bilan des actions spécifiques au secteur du handicap

Depuis 2018, le Gouvernement a fait du domaine du handicap l’une de ses priorités, et n’a eu de cesse d’œuvrer en partenariat avec les services et les associations spécialisées issues de ce champ.

C’est dans cet élan que plusieurs mesures ont été mises en place pour améliorer le quotidien des personnes porteuses de handicap telles que la création du dispositif « Aidant feti’i » en 2019, la revalorisation progressive de l’AAH et la possibilité de la cumuler avec des revenus en 2020, ainsi que l’ouverture du premier Institut thérapeutique éducatif et pédagogique (ITEP) de Polynésie française en 2021.

Plusieurs campagnes de communication ont par ailleurs été déployées en faveur de l’évolution de la société vers plus d’inclusion et de tolérance avec pour slogan : « Le monde du handicap évolue, évoluons tous avec lui ».

Dans le cadre de ses missions, la DSFE (Direction des solidarités, de la famille et de l’égalité) veille à la protection ainsi qu’à l’accompagnement des personnes en perte d’autonomie, et assure le bon fonctionnement des structures dédiées à ce public.

Pour ce faire, le secteur médico-éducatif subventionné par la DSFE se compose d’une fédération et de quatorze associations en charge de l’accompagnement de personnes porteuses de handicap, aussi bien mineures que majeures.

En 2020, ce sont près de 561 personnes qui ont été suivies au sein de toutes ces associations dont 191 enfants et 370 adultes, avec un budget total de 962 934 041 Fcfp en 2020, 1 172 078 795 Fcfp en 2021 et un prévisionnel évalué à 1 257 674 078 Fcfp en 2022.

Avec pour perspective de répondre à bon nombre de besoins, le ministère de la Famille a également initié en août dernier une véritable réflexion dans l’objectif de créer une structure qui pourrait offrir aux personnes en situation de handicap une activité professionnelle doublée d’un soutien éducatif en vue de favoriser et soutenir leur insertion sociale et professionnelle.

Le concours du ministère en charge du Logement ainsi que celui en charge du Travail a été recherché pour la bonne poursuite de cette démarche.

 1,608 visiteurs total,  2 visiteurs aujourd'hui

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :