2 décembre 2020

Condoléances à la famille de Jacquie Graffe

Le président Edouard Fritch a appris avec émotion la disparition de Jacquie Graffe.

Le représentant-maire de Paea a marqué la vie politique polynésienne pendant près de cinquante ans après avoir accédé à son premier mandat de 1er adjoint de sa commune en 1972 avant d’en devenir maire en 1975.

Pilier du Tapura Huiraatira dont il a été membre fondateur, Jacquie Graffe a tout au long de sa vie politique gardé son autonomie et sa façon de penser. Représentant, ministre, sa vie politique aura été bien remplie et il ne comptait pas y mettre un terme puisqu’il était candidat à sa propre succession à la tête de la commune de Paea, estimant avoir encore des choses à faire pour la population. Cette population dont il était proche et toujours à l’écoute. Elle lui a rendu toute cette affection en lui faisant toujours confiance.

Sa disparition va laisser un vide et beaucoup de souvenirs.

Le président et son gouvernement adressent tout leur soutien et leurs prières à la famille et aux proches pour traverser cette épreuve.

L’assemblée de la Polynésie française pleure la disparition de son doyen d’âge

Le président de l’assemblée de la Polynésie française, Gaston Tong Sang, a appris ce matin, avec une profonde émotion et une grande tristesse, le décès de Jacquie Graffe, représentant et maire de Paea, des suites d’une longue maladie qu’il a vaillamment et longuement combattue entouré de l’affection des siens. Jacquie Graffe était le doyen d’âge de l’institution.

Élu à l’assemblée de la Polynésie française pour la première fois en 1982, Jacquie Graffe y siégea de manière continue jusqu’en 2004 où il fut nommé ministre des transports. Jacquie Graffe fit son retour à Taraho’i en 2013 sous les couleurs du Tahoeraa Huiraatira. Membre fondateur du Tapura Huiraatira dont il était vice-président, il fut à nouveau élu à l’assemblée de la Polynésie française en mai 2018 où il présida la première séance de la mandature en qualité de doyen d’âge de l’institution qui l’accueillit sur ses bancs pendant près de trente ans.

Ce sont ses fonctions de greffier au Tribunal de Papeete exercées entre 1961 et 1980 qui ont conduit Jacquie Graffe à développer très tôt un lien de proximité avec sa population et une appétence particulière pour le service publique, l’intérêt général et les préoccupations populaires.

Sa carrière politique, il la débuta en 1972 en intégrant le conseil municipal de Paea en qualité de premier adjoint au maire. Trois années plus tard, âgé de 33 ans à peine, il fut élu Maire de la commune de Paea qu’il dirigea, sans interruption, pendant quarante-cinq ans, consolidant, mandat après mandat, son électorat et le lien insécable et quasi filial qui le liait à sa population.

Le président de l’assemblée de la Polynésie française déplore la disparition d’un homme d’action et de terrain, d’une figure incontournable du paysage politique polynésien, d’un patriarche à la personnalité affirmée et à l’esprit saillant. Il salue la mémoire de l’élu engagé, déterminé et opiniâtre qu’il était ; un homme attachant et attaché à ses engagements, ses combats et ses convictions.

Gaston Tong Sang tient, en son nom personnel, en celui de l’ensemble des représentants à l’assemblée et du personnel de l’institution, à adresser à son épouse Heiata, à ses enfants, ses proches et aux membres du Conseil municipal de Paea, ses condoléances attristées et ses pensées les plus sincères.

Un maire dynamique et entreprenant

Dans un message de condoléances, le haut-commissaire de la République, Dominique Sorain, voit en Jacqui Graffe « un homme engagé et très investi pour le bien de sa population, il s’est consacré à ses concitoyens sans compter. Maire dynamique et entreprenant, il a su insuffler une énergie déterminante pour l’évolution de sa commune. Il laisse à tous ceux qui l’ont connu le souvenir d’un homme dévoué, généreux avec un sens de l’intérêt général élevé. » 

Et de conclure: « Mes premières pensées vont vers sa famille, ses proches et à tous les personnels de la mairie de Paea auxquels je tiens à exprimer mes plus sincères condoléances. »

 

 

 124 visiteurs total,  1 visiteurs aujourd'hui

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :