20 septembre 2020

Covid-19: les nouvelles conditions pour entrer au fenua

En dépit des nouvelles mesures d’assouplissement du confinement en Polynésie, pour l’heure, les autorités maintiennent un contrôle sanitaire strict pour toute personne désireuse d’entrer au fenua.

Depuis le 16 mars, la Polynésie française impose des mesures de quarantaine aux personnes arrivant sur le territoire. Les mesures de protection sanitaire ont fait l’objet de modifications régulières en fonction de l’évolution de l’épidémie, des données scientifiques et des besoins et moyens du Pays. L’état d’urgence a été déclaré sur l’ensemble du territoire national. Le confinement a été un instrument efficace dans la lutte contre la propagation au niveau national mais également local. La maladie a pû être contenue. Il n’y a plus de nouveaux cas détectés depuis plusieurs jours, et le nombre de cas encore positifs est infime. Les mesures nécessaires à mettre en œuvre pour maintenir cette situation constituent désormais l’objectif à atteindre.

Protéger le pays de la propagation du virus passera par un contrôle sanitaire strict à l’entrée en Polynésie française. L’arrêté pris en conseil des ministres prévoit donc les mesures suivantes :

  • L’obligation de se faire recenser préalablement auprès des autorités de la Polynésie française, afin de permettre à celles-ci d’évaluer le nombre de tests nécessaires et d’assurer la mise en place des hébergements à l’arrivée des voyageurs;

  • L’obligation de fournir un test négatif de dépistage du covid-19 avant l’embarquement ou avoir développé la maladie avant le retour en Polynésie française ;

  • L’obligation de se soumettre à une mesure de quarantaine de 14 jours dans un centre dédié (à l’exception des personnes ayant développé la maladie) ;

  • La fin de quarantaine prononcée par attestation du bureau de la veille sanitaire de la direction de la santé, établie sur la base d’un test de dépistage du covid-19 par RT PCR négatif.

Ces mesures sont les conditions nécessaires pour empêcher l’introduction de nouveaux cas en Polynésie et pour circonscrire rapidement tout nouveau cas.

Pour les personnes arrivant par voie maritime, deux cas sont prévus :

  • Pour les bateaux arrivant directement à Papeete, les passagers et membres d’équipage seront également soumis à l’obligation d’effectuer un test de dépistage du covid-19 et aux mesures de quarantaine à passer sur le bateau à bord duquel ils sont arrivés si une personne à bord est positive;

  • Pour les bateaux arrivant par un autre point d’entrée autorisé que Papeete (Marquises, Rikitea), la réalisation de tests de dépistage systématiques étant impossible à garantir, la solution de la quarantaine du 14 jours s’impose

La mise en place de la quarantaine dans des centres dédiés est la solution apportant le plus de garantie pour éviter la contamination de la population par le covid-19. Le retour sur expérience des dernières arrivées avant la suspension des vols a permis de constater que la quarantaine à domicile n’était souvent pas respectée et que pour beaucoup de familles, elle présentait un risque de contamination accru (nombre important de personnes habitant sous le même toit, facteurs importants de morbidité de la population). La réouverture du ciel et l’arrivée en Polynésie française de personnes en provenance de zones où l’infection circule présente un risque de redémarage de l’épidémie si des dispositions ne sont pas prises pour éviter une telle situation. La solution de quarantaine dans des sites dédiés est la solution la mieux adaptée à la Polynésie et à sa population.

extrait CM

 34 visiteurs total,  2 visiteurs aujourd'hui

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :