25 octobre 2020

Covid: liberté de prescription soutenue par Géros

Dans le cadre des questions d’actualité posées au gouvernement, ce matin à l’assemblée de la Polynésie, le représentant du Tavini huiraatira, Anthony Géros, a interrogé le ministre de la Santé (photo) sur la faculté donnée aux médecins libéraux de prescrire des traitements qui marchent…

Dans le contexte sanitaire actuel, le sujet revêt un intérêt certain. A savoir, comment organiser une meilleure prise en charge des patients touchés par l’épidémie et limiter, par voie de conséquence, le nombre de décès.

Il faut dire que le fenua connaît ces jours-ci une flambée inquiétante du virus et treize victimes sont déjà à déplorer.

Aussi, sans revenir sur la très contestée hydroxychloroquine, « potion magique » défendue par le célèbre et non moins contesté docteur Raoult, le ministre a affirmé qu’en l’état actuel de la réglementation, les médecins libéraux avaient déjà la faculté de prescrire des médicaments qui ont déjà fait la preuve de leur efficacité. C’est notamment le cas pour la Tétracycline, un antibiotique, déclinaison de la pénicilline, sur lequel l’élu indépendantiste a fait quelques recherches sur internet.

En revanche, dans sa longue réponse technique, le ministre Jacques Raynal a justifié les réserves émises par la communauté médicale s’agissant de l’hydroxychloroquine.

 543 visiteurs total,  1 visiteurs aujourd'hui

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :