6 décembre 2021

Covid: Los Angeles « proche d’un point critique dévastateur »

Le maire de Los Angeles, Eric Garcetti (photo), a ordonné mercredi à l'ensemble de ses habitants de se confiner et d'éviter les rassemblements dans le cadre de nouvelles mesures destinées à contenir l'épidémie de coronavirus alors que la ville approche d'un "point critique dévastateur". /Photo prise le 30 octobre 2020/REUTERS/Lucy Nicholson

Le maire de Los Angeles a ordonné mercredi à l’ensemble de ses habitants de se confiner et d’éviter les rassemblements dans le cadre de nouvelles mesures destinées à contenir l’épidémie de coronavirus alors que la ville approche d’un « point critique dévastateur ».

L’ordonnance d’Eric Garcetti limite presque tous les regroupements de personnes de plus d’un foyer, mais exempte les manifestations et services religieux protégés par les droits constitutionnels.

« Notre ville est maintenant proche d’un point critique dévastateur, au-delà duquel le nombre de patients hospitalisés commencera à submerger notre système hospitalier, risquant à son tour (de causer) des souffrances et des morts inutiles », a déclaré mercredi soir le maire de Los Angeles.

Afin d’éviter un « scénario redouté », il faut s’abstenir de se réunir avec des personnes hors de son foyer dans la mesure du possible, a ajouté Eric Garcetti.

Avec plus de 3,9 millions d’habitants, Los Angeles est la deuxième plus grande ville des Etats-Unis. Selon le service de santé publique, le comté de Los Angeles a déjà signalé 414.185 infections et 7.740 décès.

Le maire de la ville californienne a également ordonné la fermeture d’entreprises qui nécessitent la présence d’employés sur place et a limité les déplacements, en précisant toutefois que certaines exceptions s’appliqueraient dans les deux cas.

Selon les nouvelles directives d’Eric Garcetti, les habitants sont encore autorisés à quitter « légalement » leur domicile pour obtenir des soins de santé, se rendre dans les supermarchés et les restaurants.

Le chef des Centres américains de contrôle et de prévention des maladies a rappelé mercredi que l’épidémie faisait toujours rage aux Etats-Unis et que le pays devait se préparer à faire face au cours des prochains mois à la plus grave crise sanitaire qu’il ait jamais connue avant qu’un vaccin ne soit déployé.

(Aakriti Bhalla et Shubham Kalia, version française Dagmarah Mackos, édité par Blandine Hénault)

Source: Yahoo actualités

 818 visiteurs total,  1 visiteurs aujourd'hui

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :