28 novembre 2021

De Huahine à l’abattoir de Papara

Cinq bovins de Huahine sont arrivés à Tahiti, samedi dernier, via le Taporo.

Ce transport organisé par la SAEM Abattage de Tahiti s’est fait en collaboration avec les éleveurs de bovins de Huahine.

Depuis plusieurs années, les contraintes d’accès à l’abattage pour les cheptels des îles éloignées de Tahiti étaient un frein au développement de la commercialisation de la viande bovine locale. La rencontre entre les éleveurs de Huahine et le nouveau directeur général délégué de l’abattoir de Papara, a permis de trouver des solutions pour un rendement carcasse et un produit final de qualité. L’abattoir a ainsi pu acheter dix-huit bêtes sur pied et transporter cinq bovins sur ce premier voyage.

Cette opération s’inscrit dans la volonté du gouvernement de développer la filière bovine locale et de tendre davantage vers l’autonomie alimentaire. Un développement à la fois sur le plan quantitatif et qualitatif.

En Polynésie française, les animaux sont élevés au grand air et se nourrissent principalement d’herbe. C’est donc une viande de qualité qui est produite localement.

Aujourd’hui, la viande bovine locale représente 150 tonnes mises à la consommation, soit une progression de 34 % en trois ans grâce notamment au soutien financier du Pays aux éleveurs. L’objectif est de retrouver cette production de viande saine et locale dans les assiettes des consommateurs polynésiens.

source: Gouvernement

 390 visiteurs total,  1 visiteurs aujourd'hui

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :