17 juillet 2024

Du concentré d’ananas importé pour fabriquer du jus

0

C’est la décision qui a été prise ce jour en conseil des ministres.

En raison de pénuries sur le marché local, la société Jus de fruits de Moorea peine à trouver la matière première locale nécessaire à la fabrication de ses produits. Selon JFM, pour satisfaire la production de boissons à base d’ananas, le besoin annuel en matière première serait d’environ 1 500 tonnes d’ananas. En 2023, l’approvisionnement local était de 500 tonnes, couvrant seulement un tiers de ses besoins.

Ce déficit d’approvisionnement s’explique également par le fait que les agriculteurs privilégient la vente d’ananas auprès des restaurants, des petits commerçants, de la grande distribution ou encore la vente directe en bord de route à un prix plus attractif, entre 100 et 200 F CFP/ kg, alors que le prix d’achat de l’usine de jus de fruits est de 70 F CFP/ kg.

Aux fins de maintenir l’activité économique et sociale de l’usine de jus de fruits de Moorea, il est proposé d’autoriser les importations de concentré d’ananas jusqu’au 31 décembre 2024. La Direction générale des affaires économiques (DGAE) prévoit d’évaluer l’activité de l’entreprise productrice ainsi que les retombées économiques et sociales des importations autorisées dans le courant de l’année, conformément aux dispositions prévues par l’arrêté CM du 9 mars 1998 modifié visé en référence.

En tout état de cause, dans un contexte où l’offre locale est inférieure à la demande, autoriser l’importation des concentrés d’ananas permettra de répondre aux besoins d’approvisionnement de l’usine sans pour autant impacter la filière locale.

source: CM

Loading

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :