18 septembre 2021

Encore un ancien journaliste qui tire sa révérence…

Les familles Yieng Kow, Tumarae, Tiroa, Poihavaitape, Flohr, Jimenez Calderon et alliés ont la tristesse de vous part du départ de leur père, grand-père, frère, oncle et ami Michel Yieng Kow survenu dans sa 70 ème année.

Un jour après sa maman, l’ancien journaliste (Polynésie 1ère, mais aussi les Nouvelles dans les années 80) Michel Yieng Kow, s’en est allé lui aussi, emportés tous les deux par la maladie.
L’inhumation aura lieu mercredi 1er Septembre 2021 à 10h au dernier plateau du cimetière de l’Uranie, en même temps que sa mère.
Michel a vécu mille vie en une. Fait des rencontres extraordinaires. D’abord dans l’enseignement, il a été pion, professeur et directeur d’école.
Puis il est devenu journaliste. Il était à son époque le seul représentant du journal Le Monde pour la zone Pacifique Sud. En parallèle de ses travaux pour Les Nouvelles, il favorisait le secteur politique en tant que journaliste. D’ailleurs, certains craignaient son nom dans ce milieu. Il a aussi posé sa marque pour RFO-Polynésie 1ère.
Il est resté au fait de l’actualité mais à distance, depuis la Copenhague qu’il chérissait et plus proche de ma grande sœur. Il y a vécu heureux de longues années avec Maria Gauguin et ses enfants Lise Maria Reddersen Gauguin Olivia Gauguin Nick et Emil. Puis il est revenu ici. Exténué de cette vie.
Il avait fait le choix et nous avions fait le choix: pas de vaccin. Parce que à un moment, tirer sa révérence c’est aussi ce qu’il faut faire. Il a failli partir l’an dernier.
Toutes nos condoléances à la famille endeuillée.
Source: Facebook

 638 visiteurs total,  2 visiteurs aujourd'hui

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :