26 septembre 2021

« Fin de film » pour Bébel à l’âge de 88 ans

Le lundi 6 septembre, Jean-Paul Belmondo s’est éteint à l’âge de 88 ans. Il a été l’un des acteurs les plus légendaires du cinéma français.

Après des débuts tumultueux au théâtre, le comédien parvient à s’imposer rapidement au cinéma. Dans les années 60, il est l’un des visages de la Nouvelle Vague, grâce à des collaborations avec Jean-Luc Godard et Claude Chabrol. Bébel devient par la suite le professionnel du cinéma d’action et d’aventure, attirant des millions de spectateurs à chaque nouveau film.

Pour conclure sa carrière en beauté, Jean-Paul Belmondo remonte sur les planches, sa première vocation, à la fin des années 80. Néanmoins, le milieu du septième art voue toujours une véritable admiration au Magnifique, et lui remet une Palme d’or d’honneur lors du Festival de Cannes de 2011. Retour en images sur l’immense carrière de l’acteur le plus casse-cou de sa génération, cascadeur hors pair et comédien aux multiples facettes.

Jean-Paul Belmondo voit le jour le 9 avril 1933 à Neuilly-sur-Seine. Le petit garçon grandit au sein d’une famille d’artistes. Son père Paul est un sculpteur renommé, et sa mère Madeleine une artiste-peintre. Durant la Seconde Guerre mondiale et l’occupation allemande, la famille Belmondo vit modestement, en raison des difficultés à vivre de leur art.

Élève turbulent, Jean-Paul Belmondo se découvre rapidement une passion pour le sport, et notamment pour la boxe. À l’adolescence, le futur comédien pratique même le noble art en professionnel. Il remporte alors quatre victoires, et effectue un match nul, sur neuf combats.
Belmondo, l’élève turbulent

L’acteur fait ses débuts au théâtre en 1950 et suit les cours de Raymond Girard. Il apparaît notamment dans La Belle au Bois dormant, qu’il joue dans les hôpitaux de Paris. En 1952, après plusieurs tentatives infructueuses, Jean-Paul Belmondo est enfin admis au Conservatoire national supérieur d’art dramatique. C’est à cette période qu’il devient ami avec Jean Rochefort, Jean-Pierre Marielle ou encore Bruno Cremer. Il est cependant renvoyé au bout de quatre ans, à cause de son indiscipline.

source: Yahoo actualités

 302 visiteurs total,  1 visiteurs aujourd'hui

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :