25 février 2024

Grâce au Covid, des vaccins anticancéreux « dans les cinq ans »

0

Ces trois dernières années de pandémie ont eu un effet incubateur pour le développement des technologies médicales. Notamment en ce qui concerne les études sur les vaccins, qui ont connu un coup d’accélérateur grâce à une mobilisation mondiale pour trouver un vaccin anti-Covid.

Pfizer a en effet investi dans la technologie de l’ARN messager, dit ARNm, et a commencé à recruter pour des essais cliniques de vaccins antigrippaux et contre le zona. « Notre approche globale de la recherche et du développement en matière d’ARNm a connu une grande avancée. En un an, nous avons acquis des connaissances scientifiques dignes d’une décennie », a indiqué un porte-parole de Pfizer.

De son côté, le laboratoire Moderna a affirmé être en capacité d’offrir des vaccins contre « toutes sortes de maladies » dans les cinq ans.

La synthétisation chimique des vaccins à ARNm facilite la production massive et rapide d’autres vaccins. Le laboratoire américain a en outre déclaré travailler sur un vaccin contre le cancer de la peau.

Début 2023, Moderna a annoncé le lancement de la phase III d’un essai contre le mélanome à base d’ARNm. « Les vaccins à ARNm personnalisés contre le cancer ont la propriété d’activer et d’entraîner les lymphocytes T à mieux reconnaître et détruire les cellules cancéreuses », a expliqué l’équipe de Moderna dans les colonnes de Sciences et Avenir.

Un vaccin personnalisé

Les vaccins anticancéreux à base d’ARNm ordonnent aux molécules de fabriquer des fragments de protéines trouvés à la surface des cellules cancéreuses d’un patient. Le système immunitaire va ensuite s’entraîner à reconnaître ces protéines comme étant des « ennemies ». Ainsi, une fois bien entraînés, les lymphocytes T pourront détecter et combattre les cellules cancéreuses sans abîmer les cellules saines. Ce vaccin à ARNm anticancéreux se compose en fonction du profil spécifique de chaque patient.

Les laboratoires travaillent aussi sur l’élaboration d’autres maladies infectieuses telles que le virus Zika et le cytomégalovirus. L’Institut national de santé des États-Unis a lancé des essais préliminaires de vaccins contre le VIH.

Source: Yahoo actualités

Loading

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :