La Légion d’honneur à une mémoire vivante de la Seconde guerre mondiale

Par décret du 31 décembre 2020, Starr Teriitahi a été fait Chevalier de l’Ordre national de la Légion d’honneur au titre du contingent du Ministère des Outre-Mer.

Âgé de 96 ans, le récipiendaire, ancien combattant des forces navales françaises libres, est le dernier survivant des soldats tahitiens de la seconde guerre mondiale vivant en Polynésie française.

La cérémonie s’est déroulée en présence du contre-amiral Jean-Mathieu Rey, commandant de la zone Asie-Pacifique et des forces armées en Polynésie française, de Cédric Bouet, directeur de cabinet, représentant le Haut-commissaire de la République et du vice-président du gouvernement, Tearii Te Moana Alpha, également maire de Teva I Uta et Président de l’intercommunalité Tereheamuanu. 

 Starr Teriitahi est né le 7 juillet 1924 à Papeari. Membre d’une fratrie de sept enfants, il a dû travailler très tôt pour faire vivre sa famille. Il s’engage dans les Forces Navales Françaises Libres le 25 mai 1943. Alors matelot, il est affecté dans la Marine des Établissements Français d’Océanie au titre de campagne de guerre contre l’Allemagne, l’Italie et le Japon.

Le matelot Teriitahi embarque le 1er septembre 1944 sur le navire « Le Cap des palmes » à bord duquel il va faire toutes les campagnes jusqu’au 1er août 1945. Il participera à des escortes de convois dans le Pacifique sud, notamment en Nouvelle-Calédonie.

Il sera ensuite affecté à l’unité Marine de Diego-Suarez à Madagascar jusqu’en janvier 1946 et poursuivra la campagne de guerre contre le Japon, avant d’être de nouveau affecté à la Marine des Établissements Français d’Océanie jusqu’en juin 1946.

Starr Teriitahi est Chevalier de la Légion d’Honneur. Il est titulaire de la Croix du combattant volontaire 1939/1945, de la Croix du combattant volontaire de la Résistance, de la Croix du combattant, de la médaille des services volontaires dans la France Libre et de la médaille commémorative des services volontaires dans la France Libre.

Il est la mémoire vivante de ce que fut le combat de la Polynésie aux côtés de la France et ultime témoin de l’engagement des Polynésiens venus défendre la Nation lors de la seconde guerre mondiale.

source: HC

 300 visiteurs total,  1 visiteurs aujourd'hui

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :