9 décembre 2022

La phrase du jour: la parole au Tavini huiraatira

« Et si nos dirigeants interrogeaient l’Etat français sur ce que lui rapporte chaque année notre espace maritime, aérien et spatial: redevances océaniques, taxes aéroportuaires, slots satellitaires, câbles sous-marins… »

La dernière communication de l’Etat en Polynésie française sur le montant des dépenses (214 milliards de Fcfp en 2021) occasionnées au bénéfice du territoire, en augmentation de 7% par rapport à 2020, n’a pas été du goût des indépendantistes.

Dans un long communiqué signé de la main d’Oscar Temaru, le Tavini huiraatira s’interroge pour sa part « sur les recettes que perçoit l’Etat français sur le dos de sa danseuse ».

A l’en croire, en effet, le maintien de la France au beau milieu du Pacifique lui serait largement profitable, tant en espèces sonnantes et trébuchantes qu’en matière de prestige sur la scène internationale.

Le parti bleu ciel indique par exemple que la « puissance coloniale » n’aurait jamais pu développer dans l’hexagone un tel parc de centrales nucléaires – à des fins de production électrique – sans le développement de l’arme atomique en Algérie d’abord, puis à Moruroa et Fangataufa. Ce qui est entièrement faux! La meilleure preuve en est que toutes les grandes puissances nucléaires (Etats-Unis, Chine, Russie) ont mené en leur temps les mêmes programmes d’expérimentations sans pour autant disposer aujourd’hui d’une autonomie énergétique que nous envient bon nombre de pays européens (Allemagne en tête) confrontés au renchérissement des matières fossiles (pétrole et gaz).

Quant à soutenir, comme Eric Zemmour, que les ressources des fonds marins représentent un « pactole » qui équivaudrait à « 25 000 fois la dette de la France », le Tavini huiraatira semble, une fois de plus, prendre ses désirs pour des réalités. Comme s’accordent à le dire tous les spécialistes, ce n’est pas demain la veille que l’on sera techniquement capable d’exploiter les fameuses nodules polymétalliques. Si tant est que les gisements soient suffisamment rentables…

En réalité, toute la démonstration du Tavini n’a qu’un seul objectif: convaincre les Polynésiens que seule la démarche onusienne est la bonne pour accéder demain à notre pleine souveraineté.

 561 visiteurs total,  1 visiteurs aujourd'hui

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :