Le joli pactole des cinq principaux candidats à la Présidentielle

C’est une obligation pour tous les candidats. La Haute autorité pour la transparence pour la vie publique (HATVP) vient de publier ce mardi les déclarations d’intérêt et de patrimoine des douze candidats à l’élection présidentielle. Voici ce qui ressort de celles des cinq principaux candidats.

Emmanuel Macron : son épargne augmente de 325.056 euros depuis son élection

Emmanuel Macron détient 59.137 euros dans un PEA au Crédit Mutuel, ainsi que 4.534 euros d’un PEA chez Rothschild Martin Maurel. Le total des « instruments financiers » s’élève à 67.527 euros, contre 65.626 euros dans sa déclaration de 2017 (+ 1.901 euros). Le chef de l’Etat déclare une assurance-vie dotée de 113.473 euros. Dans sa déclaration de 2017, elle comptait 91.954 euros (+ 21.519 euros). Ses divers comptes bancaires rassemblent au total 469.543 euros. Dans sa déclaration de 2017, ses comptes totalisaient 116.176 euros (dont 4.590 euros de découvert sur son compte courant). Soit un gain en épargne en 5 ans de 340.367 euros.

Il faut aussi ajouter 22.785 euros dans un fonds de placement dans les PME (- 38.731 euros depuis 2017) et 730 euros issus du Crédit Mutuel.

Au total, l’épargne d’Emmanuel Macron s’est bonifiée durant son quinquennat de 325.056 euros et s’élève à 674.058 euros.

Le Président ne déclare aucun bien immobilier. Il lui reste 122.515 euros à rembourser sur un prêt pour travaux contracté au Crédit Mutuel en 2011.

A noter que les droits d’auteur pour son livre « Révolution », paru en 2016, ne représente que 1.195 euros contre 274.141 euros en 2017.

Valérie Pécresse : 4,1 millions d’euros de patrimoine immobilier, 2,4 millions d’euros d’assurance-vie et 1 million d’euros d’actions chez General Electric

La candidate LR détient une maison dans les Yvelines d’une valeur de 2,3 millions d’euros, une autre en Loire-Atlantique de 1,8 million d’euros, ainsi qu’une maison en Corrèze de 20.000 euros, soit un total de 4.120.000 euros de biens immobiliers, auxquels il faut ajouter 50.000 euros de terres agricoles, toujours en Corrèze. Il lui reste à rembourser 984.798 euros sur deux prêts.

Valérie Pécresse détient beaucoup d’argent placé en assurance-vie, pour un total de 2.478.442 euros. Elle a 139.092 euros sur divers comptes en banque. Amatrice d’art, elle déclare notamment une lithographie de Miro (14.000 euros). Sa Citroën C4, achetée en 2007 pour 30.000 euros, est déclarée aujourd’hui pour 5.000 euros.

Elle détient 54 % du capital de la société Saint Damien, pour une valeur de 309.829 euros.

La candidate de la droite a aussi 1.074.834 euros d’actions chez General Electric ainsi que des stock-options Général Electric pour 120.375 euros. Son mari, Jérôme Pécresse, est PDG de « General Electric Renewable Energy ».

A noter enfin son salaire comme présidente de la région Ile-de-France : 54.082 euros net par an, soit 4.506 euros net par mois.

Eric Zemmour : 2.886.440 euros de biens immobiliers et de gros revenus via sa maison d’édition

Eric Zemmour est multi-propriétaire. Il détient un appartement à Paris dont la valeur vénale (prix auquel il serait possible de le vendre) est de 1.800.000 euros. Mais ce n’est pas le seul. Il détient plusieurs biens dont les quotes-parts et les valeurs varient (165.000 euros, 145.000 euros, 600.000 euros, 176.440 euros). Soit au total 2.886.440.

Côté passif, Eric Zemmour a quatre prêts en cours, pour un total de 633.329 euros, tous contractés à la BNP. L’ensemble de ses mensualités s’élève à 7.988 euros.

Le candidat d’extrême droite détient au total 444.335 euros d’assurance-vie et 13.587 euros sur ses comptes en banque.

Sa propre maison d’édition, Rubempré, dont il détient 90 % du capital, est déclarée à une valeur de 1.530.000 euros (la déclaration précise qu’il s’agit du bilan au 31 décembre 2020).

Côté salaire, en 2020, il a perçu au Figaro 66.181 euros soit un salaire de 5.515 euros net par mois. L’essentiel de ses revenus viennent de sa société d’édition : 521.700 euros en 2020 puis 180.000 en 2021.

Marine Le Pen : un prêt de 10,6 millions d’euros auprès d’une banque hongroise pour la présidentielle

Les parts détenues dans les deux biens immobiliers déclarés par la candidate du Rassemblement national ont une valeur totale de 677.684 euros. S’y ajoutent 616.800 euros dans une SCI.

La candidate d’extrême droite détient 41.165 euros dans une assurance-vie et 52.980 euros sur ses comptes en banque.

Pour financer sa campagne présidentielle de 2022, Marine Le Pen a contracté un prêt de… 10,6 millions d’euros auprès d’une banque hongroise, MKB Bank.

A noter que sa rémunération de 60.000 euros comme présidente du RN a été maintenue en 2021, bien que Jordan Bardella ait pris la présidence par intérim depuis septembre dernier.

Jean-Luc Mélenchon : 1,3 million d’euros de patrimoine immobilier

Le candidat déclare un appartement à Paris pour 1.200.000 euros et une maison dans le Loiret pour 170.000 euros. Soit un total de 1.370.000 euros de patrimoine immobilier. Il lui reste 99.145 euros à rembourser sur son crédit pour l’achat de sa résidence principale.

Le leader de La France insoumise détient 95.236 euros sur ses comptes en banque. En tant que député, il a gagné 71.200 euros en 2021, soit 5.933 euros net par mois.

Les déclarations des autres candidats sont aussi en ligne sur le site de la HATVP.

Source: Yahoo actualités

 704 visiteurs total,  2 visiteurs aujourd'hui

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :