26 novembre 2020

Le maire de Papeete privilégie un couvre-feu à partir de 22h

Après l’annonce de l’instauration d’un couvre-feu à Tahiti et Moorea à partir du samedi 24 octobre, le maire de Papeete, Michel Buillard, a annoncé les mesures prises par la Ville pour lutter contre la propagation de l’épidémie de covid-19.


Le premier magistrat de la capitale polynésienne s’est dit favorable à ce que le couvre-feu soit appliqué à partir de 22 heures. « Il faut garder à l’esprit que nos restaurants, nos bars, souffrent énormément, a-t-il souligné. Il y a un impact économique et social considérable. Aussi, lors de mon entretien avec le président, j’ai plaidé pour que des mesures d’aide économique puissent être adoptées pour soutenir les entreprises en grandes difficultés. Mais, dans le contexte actuel, le plus important, c’est la volonté que nous avons de mieux protéger notre population de cette pandémie. »

Le marché municipal Mapuru a Paraita restera ouvert au public même le dimanche, mais seulement de 6 h 30 à 10 heures. « La distanciation physique, plus difficile le dimanche qu’en semaine, devra être respectée », a rappelé Jules Ienfa, neuvième adjoint au maire en charge notamment du marché municipal.

Les Floralies, exposition-vente rassemblant une centaine de commerçants autour du marché, n’auront pas lieu cette année. Des Mini-Floralies sont néanmoins organisées à l’intérieur du marché du mardi 27 octobre au lundi 2 novembre, sur les emplacements habituels des fleuristes et une partie du food court.

La célébration de la Toussaint au cimetière de l’Uranie sera, dans ce contexte, perturbée. Ainsi, le turamara’a est fortement déconseillé. En revanche, le cimetière restera ouvert de 6 h 30 à 19 h 30 le dimanche 1er novembre.

« Compte tenu de la gravité de la situation, nous préconisons l’extension du port obligatoire du masque à l’ensemble du centre-ville », a expliqué le maire. À présent limitée à l’hyper-centre de Papeete, cette mesure pourrait être prochainement élargie par arrêté du haut-commissaire à une zone plus vaste allant « de la base marine au stade Willy-Bambridge ». Cette zone s’étendrait au sud jusqu’à l’avenue du Commandant-Destremau, les rues des Poilus-tahitiens, Dumont-d’Urville et de l’Evêché, et jusqu’à la rue des Remparts à l’est (v. plan).

Le maire a également annoncé l’ouverture, en collaboration avec le Pays, « dans les jours qui viennent », d’un centre d’accueil d’urgence provisoire pour les sans domicile fixe sur un ancien terrain militaire situé à Motu Uta et récemment rétrocédé à la commune.

« L’appel à la responsabilité personnelle a atteint ses limites. Il faut désormais assurer ensemble la protection de notre population et enrayer l’évolution de cette épidémie » a conclu Michel Buillard.

Source: Ville de Papeete

 745 visiteurs total,  2 visiteurs aujourd'hui

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :