19 septembre 2020

Le poids du licenciement, le choc de l’annonce

Après plus de trente ans de bons et loyaux services, Valérie Trierweiler s’apprête à refermer la page Paris Match.

L’ex-compagne de François Hollande œuvrait pour le magazine depuis 1989. Sur Twitter, la journaliste dénonce un licenciement « sans aucun motif valable ».

Selon les informations de La Lettre de l’audiovisuel, confirmées le 12 août par Le Parisien-Aujourd’hui en France, la journaliste et ancienne compagne de François Hollande est en passe de quitter l’hebdomadaire pour lequel elle est salariée depuis 1989. Plus précisément, elle aurait été « remerciée » par Hervé Gattegno, qui a pris la direction du magazine depuis la rentrée dernière, et qui est déjà à la tête du Journal du dimanche.

Jeudi 13 août sur Twitter, la journaliste a réagi à la nouvelle, ne cachant pas son choc et son amertume. « J’ai appris en plein cœur de l’été et pendant mes congés de façon extrêmement brutale mon licenciement de Paris Match où je travaillais depuis trente ans. Ce licenciement sans aucun motif valable me laisse en état de choc et de sidération », a-t-elle ainsi écrit.

Une restructuration en cours à Paris Match

En 2012, lors de la campagne présidentielle de François Hollande et son début de mandat à l’Élysée, la journaliste avait été obligée de revoir quelque peu ses plans de carrière. Elle avait notamment dû arrêter la présentation de son émission Politiquement parlant sur C8. Mais elle avait continué de travailler pour Paris Match, délaissant les pages politiques au profit de la […]

Retrouvez cet article sur LePoint.fr

Source: Yahoo actualités

 505 visiteurs total,  4 visiteurs aujourd'hui

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :