24 juillet 2024

Les Jeux du Pacifique 2027 financés par la Papouasie-Nouvelle Guinée ?

0

C’est l’annonce fait ce jour en séance de la commission permanente par le président de la Polynésie française, Moetai Brotherson.

Sur le premier dossier figurant à l’ordre du jour, à savoir, l’approbation d’un accord de coopération entre la France et la PNG en matière de défense et au statut des forces, les représentants n’avaient grand chose à dire sinon que ce texte n’aura aucun impact négatif sur les finances de la Polynésie française.

Mais il n’en fallait pas davantage pour que le chef de l’exécutif local endosse aussitôt son costume d’indépendantiste pour se démarquer et aller plus loin dans les relations avec ce grand Etat insulaire de l’Océanie, le troisième au monde, qui lui accorde une extrême importance dans l’axe indo-Pacifique.

Aussi, « le jour où nous serons indépendants, il faudra revoir ces accords… » a d’emblée déclaré le président Brotherson.

Depuis qu’il est aux affaires du Pays, Moetai Brotherson se vante d’avoir pu « sympathiser » avec nombre de dirigeants de la planète dont le Premier ministre de la PNG, James Marape. Et de mettre en avant le « très fort potentiel » économique de cet Etat indépendant qui regorge de nombreux minerais, à commencer par des gisements de gaz convoités par le géant Total.

Le Premier ministre de la Papouasie-Nouvelle Guinée est donc si puissant et généreux qu’il aurait même proposé à son interlocuteur maohi de financer une partie des investissements nécessaires à l’organisation des prochains Jeux du Pacifique de 2027 à Tahiti. Dans quel intérêt ? Nul ne le sait. Mais cette offre, alternative, a surtout le mérite de poser la question du volume financier que la France pourrait à son tour mettre sur le table pour le bon déroulement de cet événement sportif régional.

Photo: dernière visite (2023) d’Emmanuel Macron en PNG

 

Loading

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :