9 décembre 2022

L’Euro au bord du précipice

Goldman Sachs a la dent dure contre l’euro.

La banque d’affaires américaine a ramené de 0,97 à 0,94 dollar son objectif de cours pour la monnaie unique face à la devise des Etats-Unis, du fait de la divergence attendue entre la politique monétaire de la BCE et celle de la Réserve fédérale (Fed).

La banque centrale de la zone euro a jugé dernièrement qu’au vu des risques de récession et de signaux inquiétants envoyés par l’industrie européenne, l’ampleur de la remontée du taux directeur pourrait se révéler relativement limitée, en dépit de l’envolée de l’inflation. Inversement, aux Etats-Unis, si le rapport sur l’emploi dévoilé vendredi s’est révélé mitigé, la Fed devrait toutefois durcir un certain temps encore sa politique monétaire.

Goldman Sachs dénonce en outre la dégradation significative du compte courant de la zone euro, du fait de la cherté de l’énergie et du renchérissement des biens manufacturés en provenance d’Asie. Si ces phénomènes devaient perdurer, cela pourrait avoir un impact « significatif » sur l’euro, tant d’un point de vue “cyclique que structurel”, avertit la banque d’affaires américaine. Si la balance du compte courant de la zone euro devait rester aux niveaux actuels, la juste valeur de l’euro pourrait être substantiellement plus basse, avertit Goldman Sachs.

Du seul point de vue de l’analyse technique, l’euro, qui profite actuellement d’un regain d’appétit pour le risque (un phénomène pesant sur le dollar, face à l’euro), teste la très forte zone de résistance (…)

source: Yahoo actualités

 808 visiteurs total,  1 visiteurs aujourd'hui

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :