30 septembre 2022

Levée de boucliers contre le projet Te Mana Airport

Un collectif dénommé « Vairimu-Matiti-Cité de l’Air » se dit farouchement opposé au projet de construction d’un nouveau parking sur les hauteurs de l’aéroport de Tahiti-Faa’a.

Ce projet porte sur la réalisation d’un Parking de quatre cents places en R+4, (4 étages), des travaux de terrassement de 14.500 m3 en déblais, dont 500 m3 en remblais, soit environ 1.400 camions de 10 m3, sur une emprise au sol du bâtiment de 2.158 m2, prise sur les deux parcelles D 683 et D 684 du promoteur regroupant 5.952 m2.

Il est implanté au dessus du Tahiti Airport Motel, au cœur d’une zone résidentielle aménagée dans les années 1958 – 1960, lors de la construction de l’aérodrome de Tahiti – Faa’a.

Selon les opposants, cette position est conforme avec la décision prise par la commune de Faa’a qui aurait rendu un avis défavorable au permis de construire du Projet Te Mana Airport Parking. Raison pour laquelle des recours en justice sont engagés.

Dix-sept mois de travaux sont prévus pour mener à bien ce chantier.

Le projet Te Mana Airport engendre un ensemble d’incidents notamment avec la construction d’un muret et d’une clôture à la limite sud-ouest de la parcelle D 683 du promoteur entraînant l’enclavement de six familles utilisant cette voie de passage (Aratia Francis Sanford) depuis plus de trente ans pour la majorité d’entre eux et plus de soixante ans pour certains.

A partir du communiqué

 

 667 visiteurs total,  2 visiteurs aujourd'hui

1 thought on “Levée de boucliers contre le projet Te Mana Airport

  1. C’est effectivement plusieurs soucis en perspective:
    – outre l’aspect esthétique de cette vérue qui se posera sur cette colline emblématique de Faa’a,
    – il y aura obligatoirement une détérioration prématurée du revêtement avec tout ce va et vient de voitures supplémentaires, ou même des fondations de cette route pendant les 1400 passages de dix roues pendant les travaux. Et je ne suis pas sûr que ce « promoteur » veuille prendre en charge les frais de cette usure prématurée,
    – enfin et pas des moindres, cet apport de véhicules posera un problème supplémentaire de circulation au niveau de l’intersection principale du début de la RDO notamment aux heures de pointes ( début et sortie de l’école NDA arrivée simultanée de vols à l’aéroport). Mais évidement ce promoteur s’en contrefiche vu qu’il ne réside pas sur place.
    Et j’en ai peut être oublié…
    Alors NON!

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :