9 décembre 2022

L’exemple touristique polynésien vanté à l’échelle du Pacifique

Après deux ans de crise Covid, le Pacifique se réunit au chevet de son tourisme.

Il faut dire que de nombreux pays ont souffert de la pandémie et de la fermeture des frontières qui en a résulté. Certains pays n’avaient quasiment plus aucune liaison avec le monde extérieur durant près de deux ans, comme c’est le cas pour les Iles Cook qui ont subi de plein fouet l’arrêt des vols consécutifs à la fermeture des frontières de la Nouvelle Zélande. Pour ces Pays du Pacifique dont l’économie est souvent très dépendante du tourisme, le secteur est à genoux.

C’est donc sur le thème “collaboration pour un Pacifique résilient, prospère et inclusif au travers du tourisme durable” que les ministres du Tourisme de la zone Pacifique se retrouvent depuis hier à Rarotonga pour ce premier sommet post covid des leaders du tourisme durable organisé par la Pacific Tourism Organization (SPTO)* et Cook Islands Tourism.

Le vice-président Jean Christophe Bouissou, qui représente le président-ministre du tourisme, a pu partager l’expérience de la Polynésie française qui fait aujourd’hui figure d’exemple. Il a rappelé à cet effet comment la Polynésie a préparé la sortie de crise en repositionnant sans attendre la destination, avec une réouverture de Tahiti Et Ses Îles dès juillet 2020, la mise en place de protocoles d’entrée et de séjour, le soutien de nos professionnels des îles avec la création d’un dispositif de soutien au tourisme d’intérieur Titeti Aia, et la mise en place d’une promotion adaptée sur les marchés américain et français.

De fait, la reprise du tourisme en Polynésie est regardée avec le plus grand intérêt par nos amis du Pacifique, les hôtels affichent complets, les coefficients de remplissage des avions aussi.  D’une manière unanime, les pays présents à cette rencontre de Rarotonga ont salué l’initiative courageuse de la Polynésie française en 2020, qui a rendu possible cette forte reprise de l’activité touristique constatée aujourd’hui.

Le vice-président a également évoqué le lancement très prochain de la stratégie du tourisme dénommée Fari’ira’a manihini 2027 qui contient les orientations et les priorités du Pays pour les cinq prochaines années, autour de quatre axes majeurs : préserver une expérience authentique, viser l’excellence en matière d’accueil de nos visiteurs, devenir un leader reconnu de l’éco-tourisme et valoriser la diversité de nos territoires.

Il a insisté sur l’objectif d’atteindre d’ici à 2027, 280 000 touristes par an, représentant globalement un touriste par habitant, symbole fort de la vision d’un développement durable et inclusif du tourisme polynésien. Et de souligner l’importance pour la Polynésie et les Pays du Pacifique de conserver cette vision régionale du développement touristique qui prend tout son sens au regard des enjeux climatiques auxquels nos îles sont confrontées.

 

*La Pacific Tourism Organisation (SPTO) a été créée en 1983 et est mandatée pour développer le tourisme au sein de la région Pacifique. Elle compte 20 pays membres dont la Polynésie qui figure parmi les membres fondateurs. Elle regroupe également près de 140 membres du secteur privé dont plusieurs acteurs polynésiens.

 321 visiteurs total,  1 visiteurs aujourd'hui

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :