L’un des piliers du Temple Kanti décoré dans l’Ordre de Tahiti Nui

Richard Jimmy Chenoux a été élevé ce matin au rang de chevalier de l’Ordre de Tahiti Nui. Voici le portait du récipiendaire dressé par le président du Pays.

Vous êtes né le 10 avril 1980 à Papeete, d’un père d’origine chinoise, Richard Chenoux Senior et d’une mère d’origine polynésienne, Mihimana Brothers épouse Chenoux. Vous êtes responsable du temple Kanti de Mamao, sous contrat avec l’Association Si Ni Tong depuis 2003.

Après votre baccalauréat, option chinois, au Lycée Paul Gauguin, vous envisageait de faire des études de médecine en Chine, mais la situation étant très instable en Chine à cette époque, vous choisissez alors la Nouvelle-Zélande pour 2 ans d’études dans le Tourisme. C’est là-bas, dès 1999, que vous commencez à vous initier aux rituels taoïstes et bouddhiques. De retour de la Nouvelle-Zélande, vous travaillez 18 mois à l’agence de voyages Tahiti Travel, puis 2 ans auprès de la Société d’import-export Coutimex, ou vous servez d’interprète notamment auprès des cargos chinois.

Vous continuez votre formation aux rituels taoïstes et bouddhiques auprès des Maîtres, à l’occasion de séjours en Nouvelle-Zélande, à Hong-Kong, Singapour ou Taiwan, jusqu’à nos jours. C’est ainsi que lorsque le responsable du Temple Kanti prit sa retraite, vous acceptez de prendre la relève, malgré votre jeune âge.

Depuis 19 ans Richard, vous animez le temple Kanti en assurant les rituels classiques qui échelonnent l’année chinoise : ouverture du jour de l’An, oracles, protections, remerciements et clôture de l’année. Vous pratiquez aussi les rituels en réponse aux demandes individuelles, de protection de dieu Kanti, de la déesse Guang Yin ou de toute autre divinité du temple, pour la santé ou un évènement important de la vie. Vous pratiquez également les rituels à l’extérieur : inauguration d’habitations, de commerces, évènements importants (mariages, naissances, décès), aide aux malades. Vous êtes aidé par votre mère dans la pratique du rituel et par votre père dans la gestion matérielle.

Dans le cadre associatif vous participez : au maintien du lien social dans la communauté chinoise, dans l’Association Kuo Min Tang, dont vous êtes le Vice-président ; à faire connaître et partager la culture et les traditions chinoises, à la gestion du patrimoine commun (temple, cimetière, siège de l’association) dans l’Association Si Ni Tong, qui est une fédération de 12 associations chinoises culturelles et sportives, que vous avez présidé en 2018 ; à promouvoir la langue et la culture chinoise dans le monde éducatif avec l’Association Taoli dont vous avez été Président en 2021.

Enfin, vous contribuez à faire connaître la langue chinoise par vos activités d’interprète auprès du Tribunal et de la Police aux frontières et dans une plus modeste mesure, par vos cours particuliers.

Richard, vous êtes indubitablement l’un des piliers du Temple Kanti régulièrement fréquenté, tout au long de l’année par des adeptes du Taoïsmes ou du Bouddhisme de toutes origines (chinoise, polynésienne, française). Vous perpétuez des pratiques qui contribuent à préserver le patrimoine traditionnel de la communauté chinoise et à asseoir l’image de la diversité culturelle de la Polynésie française. Vos activités au sein des diverses associations, dont vous êtes membre, vont dans le même sens avec, en plus, le souci de transmission aux nouvelles générations.

Mon cher Richard, pour votre engagement et dévouement dans vos différentes missions, et au regard de tout ce que vous avez accompli pour le Temple Kanti et la culture chinoise, ainsi que vos services rendus dans les activités sociales, j’ai l’honneur de vous élever au rang de chevalier de l’Ordre de Tahiti Nui.

 304 visiteurs total,  2 visiteurs aujourd'hui

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :