18 octobre 2021

Mesures sanitaires anti-covid: pas d’allègement mais quelques « aménagements »

Les représentants de l’Etat et du Pays ont établi ce midi un nouveau point sur les mesures sanitaires anti-covid applicables au fenua. Mais pour l’heure, les principales mesures de restriction restent en vigueur.

« La situation en Polynésie est bien meilleure que dans beaucoup d’autres endroits dans le monde (…) Le bilan est positif mais la vigilance reste de mise ». Partant de cette rapide analyse du haut-commissaire, Dominique Sorain, celles et ceux qui espéraient un nouvel (et significatif) allègement des restrictions en sont pour leurs frais!

Seule concession visant à redonner un peu d’oxygène dans la vie de tous les jours, quelques aménagements applicables à compter du 16 mars prochain, résumés en six points: le couvre-feu est certes maintenu mais désormais de 22h à 4h du matin, tous les jours. S’agissant des rassemblements dans l’espace public, le nombre de personnes autorisées passe de 6 à 15. Les foires, expositions, salons, certaines salles de jeux, bowling ainsi que les bars (sans restauration) vont pouvoir rouvrir dans des conditions strictes définies plus tard par arrêté. Enfin, pour ce qui est des salles de spectacle, la jauge maximale passe de 400 à 500 personnes.

En revanche, la réouverture des frontières n’est pas prévue à court terme; tout au plus, une réflexion est engagée avec un horizon fixée au début du mois de mai. Raison pour laquelle la programmation des vols Air France est ramenée, du 29 mars au 18 avril, à un seul vol quotidien.

Autant dire que la vaccination est la seule porte de sortie au monde, comme l’a souligné le président Fritch. Celle qui devrait permettre de reprendre une vie à peu près normale… Dans ce registre, le président du Pays s’est dit favorable à l’obligation vaccinale pour toute personne souhaitant sortir du fenua ou y revenir. A ce jour, sur les 26 210 doses livrées à la Polynésie, près de 15 000 ont déjà été utilisées. « Les arrivages vont se poursuivre », a promis le représentant de l’Etat, à un rythme de « 2300 doses chaque semaine », a t-il précisé. Aussi, l’objectif de 80 000 personnes vaccinées avant fin août sera atteint, voir probablement dépassé.

Il y a un an, jour pour jour, rappelons que la Polynésie française enregistrait son premier cas de covid-19 avec, aussitôt, la mise en place d’une première mesure restrictive concernant l’escale des paquebots. Depuis, le rythme des contaminations n’a cessé d’évoluer à la hausse comme à la baisse. Sans jamais s’éteindre. Et force est de reconnaître aujourd’hui que le situation reste préoccupante dans de nombreuses régions du monde, notamment sur le vieux continent. Chez nos voisins du Pacifique, pourtant épargnés jusqu’ici, des alertes sont lancées comme à Walis et Futuna (169 cas en une semaine) ainsi qu’en Nouvelle-Calédonie (16 cas) alors que le Caillou n’a jamais cessé de se replier sur lui même ! D’où l’extrême vigilance privilégiée par les autorités compétentes au fenua.

 843 visiteurs total,  1 visiteurs aujourd'hui

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :