18 septembre 2020

Militaires tués au Burkina Faso: Il était « l’amour de sa vie »

Plus que « l’amour de [sa] vie », Florence Charton a « perdu un homme parfait ».

Sur BFMTV, la compagne de Cédric de Pierrepont, l’un des deux militaires tués en libérant des otages au Burkina Faso, témoigne. « On allait tout à fait ensemble, dit-elle. On avait acheté une maison dans laquelle on n’avait pas eu le temps d’habiter à cause de travaux. » Elle parle d’un « bon vivant », de quelqu’un avec qui « tout était simple. »

« J’étais prête à l’absence, mais je n’étais pas prête à le perdre », lâche-t-elle, les larmes aux yeux. Avant d’ajouter : « Je sais que si c’était à refaire, il y retournerait. »

Hommage national mardi aux Invalides

Un hommage national sera rendu, mardi, à Cédric de Pierrepont et Alain Bertoncello. La cérémonie, qui aura lieu aux Invalides à partir de 11 heures, sera présidée par Emmanuel Macron.

Les deux hommes étaient membres du prestigieux commando Hubert, l’une des sept unités de commandos de la Marine nationale, basée à Saint-Mandrier, dans le Var. Maître Cédric de Pierrepont avait rallié cette unité en août 2012. « Il y occupait les fonctions de chef de groupe commando depuis le 1er avril 2018 », précise la Marine nationale. De son côté, maître Alain (…)

Lire la suite sur Franceinfo

Source: Yahoo actualités

 22 visiteurs total,  1 visiteurs aujourd'hui

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :