16 septembre 2021

Obligation vaccinale: l’administration du Pays montrée en exemple

Ce vendredi, l’Assemblée de la Polynésie française se réunira en session extraordinaire pour examiner un projet de loi du Pays visant à rendre la vaccination obligatoire à certaines professions, a révélé le président Fritch dans son allocution ayant trait à la situation épidémique. Extraits.

L’obligation vaccinale est un outil classique de lutte contre les épidémies. Le Conseil constitutionnel estime qu’il revient au législateur de définir une politique de vaccination afin de protéger la santé individuelle et collective et le Conseil d’Etat en déduit que l’obligation vaccinale ne méconnaît pas, dans son principe, le droit à la vie et à l’intégrité du corps ni le principe de dignité de la personne humaine ni la liberté de conscience, lorsqu’elle est appropriée à la lutte contre l’épidémie.

Afin d’éviter l’augmentation des contaminations, afin de protéger les personnes les plus à risque de faire des complications graves et afin de préserver nos capacités de soin pour accueillir tous les malades, et notamment ceux qui ne sont pas affectés par la Covid, le gouvernement propose un projet de loi qui va rendre obligatoire la vaccination pour les professionnels de santé, les personnels de soins, y compris à domicile, les personnels des établissements ou organismes publics ou privés accueillant des personnes âgées, des enfants, des adolescents ou des personnes handicapées ou assurant leur prise en charge à domicile, les personnels des officines de pharmacie ainsi que les personnels des activités et services de transport de personnes.

Par ailleurs, les personnes de plus de seize ans, atteintes d’une des affections dont la liste sera établie par arrêté pris en conseil des ministres, sont tenues de se soumettre à l’obligation de vaccination, je veux parler de nos carnets rouges.

Je vais également demander à tous les chefs de service de notre administration de libérer le temps nécessaire tous les agents qui souhaitent se faire vacciner sur leur temps de travail.

A ce jour sur un échantillon de 2616 fonctionnaires territoriaux, 47% déclarent un schéma vaccinal complet et 14% en cours, soit 61% de vaccinés ou en cours de vaccination dans l’administration du Pays.

Je vous rappelle que l’Institut Pasteur, dans une étude publiée lundi 28 juin dernier, a apporté de premiers éléments de réponse de son étude, à savoir que « Une personne non-vaccinée a 12 fois plus de risque de transmettre le SARS-CoV-2 qu’une personne vaccinée ».

Encore une fois, la vaccination contre la Covid-19 est ainsi le meilleur moyen de se protéger, de protéger son entourage, famille, amis et collègues, et de protéger notre population en préservant nos hôpitaux.

 503 visiteurs total,  1 visiteurs aujourd'hui

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :