Pouvoir d’achat: revalorisation des aides de rentrée scolaire

Lors du conseil des ministres, le gouvernement a acté une augmentation exceptionnelle des aides de rentrée scolaire 2022-2023 dans le cadre du maintien du pouvoir d’achat.

La crise sanitaire de la Covid-19, la crise économique et l’inflation galopante que nous connaissons actuellement, nous amène à constater presque quotidiennement que l’action sociale représente l’un des piliers essentiels à la bonne évolution de notre société.

En effet, les répercussions de cette crise sanitaire tant sur le plan économique que social amènent à œuvrer davantage dans ce domaine afin d’offrir un avenir sous de meilleures auspices à l’ensemble des administrés, et plus particulièrement aux personnes démunies.

Malgré les mesures déployées pour lutter contre la vie chère, le contexte inflationniste prend de plus en plus d’ampleur : les personnes en situation de précarité souffrent de ces conditions d’existence et ne parviennent plus à répondre à l’ensemble de leurs besoins de manière décente.

Le président de la Polynésie française a sollicité le ministère du Travail et des Solidarités pour mettre en place un accompagnement exceptionnel pour la rentrée scolaire 2022-2023.  Le mois d’août est un mois connu pour ses dépenses importantes inhérentes à la rentrée scolaire pour les familles polynésiennes.

Face à cet été de fait, et avec toujours la volonté de maintenir le pouvoir d’achat, d’encourager et de soutenir les jeunes à poursuivre leur scolarité avec dignité, le conseil des ministres a approuvé l’augmentation de l’allocation de rentrée scolaire 2022-2023 de 3 000 Fcfp pour chaque bénéficiaire, laquelle contribue à la prise en charge de tous les frais inhérents à ce volet. L’impact budgétaire sera de 105,6 millions Fcfp.

Pour plus de cohérence et par principe d’équité, le conseil des ministres a également approuvé de compléter cette première mesure par une extension de l’aide vestimentaire du jeune bénéficiaire au régime des salariés (RGS), cette dernière n’étant profitable actuellement qu’aux allocataires relevant du régime de solidarité de Polynésie française (RSPF). Cette disposition exceptionnelle permettrait d’offrir une réelle égalité des chances à tous les élèves pouvant y prétendre.

L’impact budgétaire sera de 101 millions Fcfp.

Toutefois, il est à préciser que ces deux mesures exceptionnelles seront bien soumises à un plafond de revenus selon des critères d’éligibilité, lesquels tiendront compte de l’existant en matière d’aides sociales.

Le conseil d’administration de la Caisse de prévoyance sociale (CPS) s’est prononcé favorablement à l’unanimité sur ce complément exceptionnel de l’allocation de rentrée scolaire de 3000 Fcfp, pour chaque enfant bénéficiaire, relevant de l’un des régimes de protection sociale ainsi que sur l’extension aux enfants relevant du régime des salariés, de l’aide au trousseau vestimentaire pour la seule rentrée 2022-2023.

extrait CM

 282 visiteurs total,  2 visiteurs aujourd'hui

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :