Prévention de la délinquance de la jeunesse: un sujet éminemment transversal

Le délégué pour la prévention de la délinquance de la jeunesse, Teiva Manutahi, a présenté, jeudi, sa feuille de route et ses missions à l’ensemble des chefs de service de l’administration dans le cadre d’une rencontre partenariale.

Opérationnelle depuis le début du mois de juin, la délégation s’inscrit pleinement dans la volonté commune du Pays et de l’Etat d’accompagner la jeunesse polynésienne avec des actions de prévention des risques de délinquance.

La délégation est composée d’un échelon central composé d’un bureau des stratégies et d’un observatoire, et d’un échelon déconcentré composé d’une cellule des forces d’intervention et de proximité et d’une cellule d’investigation éducative.

Les interventions se font principalement dans le cadre de saisines, suite à un passage à l’acte ou à un problème sociétal. Suite à la saisine, la délégation évaluera sa légitimité à intervenir.

La délégation n’a pas vocation à se substituer à d’autres services du Pays mais au contraire à favoriser le travail en réseau afin de valider un protocole d’intervention s’appuyant sur le potentiel du jeune et les ressources existantes pour lui permettre d’aller dans une bonne direction et dans le but de développer des solutions durables.

Soulignant l’engagement du président du Pays à faire aboutir les mesures inscrites au programme du Gouvernement en faveur de la jeunesse, le délégué pour la prévention de la délinquance de la jeunesse, Teiva Manutahi, a rappelé que ce sujet transversal doit véritablement rassembler l’ensemble des forces vives car la jeunesse représente l’avenir de notre Pays.

Communiqué du gouvernement

 6 visiteurs total,  5 visiteurs aujourd'hui

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :