9 décembre 2022

Prime d’ancienneté dans l’entreprise: Angélo Frébault seul contre tous!

Dans un communiqué transmis aux médias, la Confédération des petites et moyennes entreprises de Polynésie française (CPME) n’y va pas avec le dos de la cuillère pour dire tout le mal qu’elle pense de la proposition de loi du pays portant mesures diverses relatives à la prime d’ancienneté dans l’entreprise, initiée par le représentant Tapura, Angélo Frébault.

Autant dire tout de suite que les patrons de cette organisation professionnelle sont vent debout contre cette initiative. A priori très personnelle…

Si sur le fond, le président de la CPME PF manque un peu d’arguments, sinon pour dire que les patrons en ont « marre de casquer »…, en revanche, sur la forme, l’élu à Tarahoi se voit infliger une véritable correction. Et le communiqué de rappeler à l’intéressé qu’il « avait trahi les manifestants de la grève pour la réforme de la PSG et des retraites », puis « les partenaires sociaux en se servant de la manifestation pour négocier un poste dans un parti politique » pour finalement trahir « le parti politique qui l’avait fait élire sur ses listes ».

La CPME PF y voit surtout une démarche purement électoraliste qui, au final, si le texte était adopté en l’état, « va coûter globalement plus cher à toutes les entreprises dont les salaires sont proches du Smig et moins chers à celles qui pratiques des salaires importants ».

Et de conclure: « La CPME PF ne peut imaginer que la majorité en place soit en accord avec ces propositions totalement hors de la réalité… »

Qu’elle se rassure…selon nos informations, le représentant serait bien seule dans sa démarche ! Au sein de Tarahoi comme du côté du gouvernement qui, dans ses observations sur le texte que nous nous sommes procurés, estime que l’impact financier pour les entreprises « pourrait avoir des effets désastreux sur la pérennité des emplois puisque cette proposition impactera de facto la masse salariale ». Le gouvernement va même plus loin puisqu’il propose d’en « discuter en amont avec les partenaires sociaux et d’envisager la modification d’un seul levier (mode de calcul ou suppression du plafond) ».

 918 visiteurs total,  1 visiteurs aujourd'hui

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :