29 septembre 2020

Protection sanitaire maximum pour la reprise des vols inter-îles

Après près de deux mois de services réduits, pour l’essentiel, à des services aéronautiques vitaux et essentiels dévolus par délégation, notamment pour permettre les vols d’urgence, sanitaires et de continuité territoriale, Aéroport de Tahiti est prête aujourd’hui à accueillir une population plus large de voyageurs au sein de ses aérogares.

La reprise partielle du trafic aérien domestique proposant, pour l’immédiat, la desserte de dix destinations, annoncée le 12 mai dernier par les autorités et suspendue à l’autorisation des maires des îles, sera progressive.

Pour répondre aux interrogations de passagers sur les conditions prises dans les aéroports gérés par ADT, cette dernière, en collaboration avec Air Tahiti et les autorités, a défini et mis en œuvre des mesures de protection sanitaire complémentaires aux gestes barrières.

Ces règles que chaque passager devra respecter, renforcent leur propre protection, tout comme celle des personnels des plateformes d’ ADT.

Ainsi, plusieurs dispositions, dont certaines sont déjà en application au sein des aéroports de Tahiti-Faa’a, de Bora Bora, de Raiatea et de Rangiroa depuis le début de la pandémie, ont été, soit renforcées, soit nouvellement élaborées :

  • une information apportée aux passagers au moyen des affiches et des informations sonores et vidéo sur les mesures à respecter
  • une distribution de gel hydro-alcoolique ;
  • une distanciation physique d’au moins un mètre à respecter, et matérialisée au sol par une signalétique ;
  • une adaptation des programmes de vols aux flux de passager pour éviter ainsi les engorgements (2 vols en simultané en salle d’embarquement domestique,  1 vol en salle de  livraison bagage pour Tahiti-Faa’a)
  • le renforcement des fréquences de nettoyage et de désinfection des surfaces de contact après usage des lieux et équipements proposés (bacs à bagages, poignées de portes, mobiliers…) ;
  • la limitation au juste nécessaire des palpations en matière de sûreté ;
  • la pose de paroi en plexiglass aux comptoirs d’enregistrement ;
  • le port du masque recommandé en continu aux personnels en activité sur les plateformes aéroportuaires, lorsque la distanciation physique ne peut être assurée ;
  • le port obligatoire du masque en salles d’embarquement de l’aéroport de Tahiti-Faa’a, et en salles de livraison des bagages ;
  • le port obligatoire du masque obligatoire dans les aérogares de Bora Bora, de Raiatea et de Rangiroa.

Le port du masque par le passager conditionnera également son accès à bord des aéronefs d’Air Tahiti sur lesquels il est obligatoire. En complément des mesures barrière sanitaires exigées, l’application de ce nouveau dispositif sanitaire, pour la protection de tous, nécessite l’adhésion et l’engagement de tous.

D’autre part ADT, en collaboration avec ses partenaires, a décidé de la réouverture des points de restauration dans ses aéroports de Raiatea, de Bora Bora, de Rangiroa et de Tahiti-Faa’a.  Sur ce dernier et pour l’heure, seul celui de la salle d’embarquement domestique sera ouvert.

Si la réouverture du trafic aérien domestique est un premier signe de relance, la reprise des vols internationaux qui conditionne fortement le redémarrage de l’activité touristique du Fenua, sera un facteur majeur de retour à l’activité de l’aéroport de Tahiti-Faa’a.

Source: ADT

 32 visiteurs total,  1 visiteurs aujourd'hui

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :