Qui sera le nouveau Secrétaire général du Forum des îles du Pacifique ?

Le président Edouard Fritch s’est entretenu, mercredi après-midi, avec Kausea Natano, Premier ministre de Tuvalu et actuel président du Forum des îles du Pacifique.

Lors d’une visioconférence consacrée aux affaires du Forum des îles du Pacifique, deux points essentiels ont été abordés.

Le premier point concernait le report de la 51ème réunion du Forum des îles du Pacifique qui devait se dérouler au Vanuatu en août 2020. La Polynésie française accepte la proposition du gouvernement de Vanuatu en accord avec la « troika » composée de Nauru, Tuvalu et Vanuatu, qui a consenti à ce que Fidji reprenne la présidence du Forum des Iles du Pacifique pour 2021. En revanche, Vanuatu se propose d’accueillir la Conférence du Forum des Iles du Pacifique en 2023.

La Polynésie française accepte également la tenue exceptionnelle de la Retraite des Leaders du Forum des Iles du Pacifique sous forme virtuelle (visio-conférence), en 2020, afin d’examiner certaines questions d’intérêt commun tels que les impacts socio-économiques liées à la pandémie de Covid-19 dans la région Pacifique.

Le second point concernait la nomination du nouveau Secrétaire Général du Forum, le mandat de l’actuelle Secrétaire Générale, Meg Taylor, arrivant à son terme le 15 janvier 2021. La Polynésie française partage le point de vue de nombreux Etats et Pays membres requérant une réunion en présentiel, et non au travers d’une consultation virtuelle, durant l’année 2020, pour décider de cette nomination. Le président Fritch a ainsi suggéré à Kausea Natano que, à la condition que les restrictions aux frontières soient bien levées, cette réunion spéciale pourrait se tenir soit à Auckland, soit à Brisbane. Dans le cas contraire, la Polynésie française pourrait éventuellement accueillir cette réunion à Papeete, fin octobre ou début novembre, pour qu’une décision sur le choix du prochain Secrétaire général du Forum des îles du Pacifique se fasse avant la fin de l’année.

Le président du Forum des îles du Pacifique doit poursuivre ses consultations auprès des Présidents et Premiers ministres des 18 Etats et Pays membres du Forum, car comme l’a souligné, le président Natano, il est important d’avoir l’avis d’une majorité des membres afin de respecter l’esprit consensuel du Forum des îles du Pacifique.

Source: Gouvernement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *