25 octobre 2020

Sénatoriales: le « quatuor » du Tapura huiraatira officiellement désigné

Le « quatuor » du Tapura huiraatira (parti majoritaire) en lice pour les sénatoriales du 27 septembre prochain a officiellement été désigné aujourd’hui à Pirae.

C’était le principal sujet porté à l’ordre du jour du « conseil politique élargi » que tenait le mouvement politique présidé par Edouard Fritch.

L’occasion de réunir tous les cadres, parmi lesquels pas moins de trente-sept maires, mais également les ministres et autres représentants à l’assemblée de la Polynésie française.

Sans surprise, le Tapura huiratira a choisi le ticket Lana Tetuanui – Teva Rohfritsch, et leurs suppléants respectifs, Evans Haumani -Joëlle Frébault, pour partir au combat. Certes, le parti présidentiel est en position favorable pour l’emporter auprès des grands électeurs mais « aucune élection n’est gagnée d’avance! », a prévenu l’actuel numéro 2 du gouvernement. Un bilan sera présenté prochainement, ainsi que le programme des candidats.

Après une quinzaine d’années dans la vie politique polynésienne, Teva Rohfritsch, a donc décidé d’ouvrir une nouvelle page. A n’en pas douter, son expérience et ses réseaux seront d’une grande utilité à Paris pour porter la voix du fenua et défendre les dossiers, notamment celui propre à la relance post-Covid-19. C’est donc avec enthousiasme et unie que la famille du Tapura entend bien ravir les deux sièges de sénateurs polynésiens pour les six ans qui viennent. Mais, s’il est élu, Teva Rohfritsch devra se résoudre à quitter son poste de vice-président du gouvernement. Ce qui devra donner lieu, dans la foulée, à un remaniement gouvernemental de plus ou moins grande importance…

Un probable départ que le président Fritch n’accueille pas avec gaieté de coeur. « Mais il nous faut un véritable technicien à Paris pour appuyer tout le travail déjà entamé par Lana », précise le chef de l’exécutif. Et de renchérir: « Il devra aller à la chasse des fonds existants en métropole et qui, pour l’heure, nous échappent. Mais je n’ai aucun doute sur l’efficacité de ce couple ».

Enfin, sachez que le conseil politique élargi du Tapura a également validé les grandes lignes du Plan de relance pour redresser l’économie polynésienne impactée par la crise sanitaire. Dans ce cadre, les tavana avaient beaucoup à dire et à proposer comme par exemple, consolider l’autonomie alimentaire des populations éloignées.

 149 visiteurs total,  1 visiteurs aujourd'hui

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :