Ukraine: obligés de « cuisiner » leurs animaux de compagnie…

Marioupol reflète la détresse des civils ukrainiens, piégés dans cette ville portuaire encerclée par les forces russes depuis fin février.

Les bombardements de bâtiments civils et les combats entre forces ukrainiennes et forces russes empêchent toute évacuation de la population. Ce vendredi, la Croix-Rouge a jugé qu’il était « impossible d’évacuer les civils de Marioupol, une désillusion alors que les habitants peinent à se nourrir et à trouver de quoi survivre.

« Le blocus rend impossible n’importe quel convoi humanitaire », explique sur BFMTV Sergeï Orlov, maire-adjoint de Marioupol. L’élu précise sur notre antenne que les restes de nourriture qui existaient en ville ont été « soit détruits pendant les bombardements, soit pillés par nos propres habitants qui cherchent tout simplement à se nourrir. »
« Il n’y a plus rien à manger »

« Parfois, on commence déjà à cuisiner les animaux de compagnie car il n’y a plus rien à manger. C’est absolument terrible », poursuit Sergeï Orlov. Selon lui, les habitants qui ont pu trouver de la nourriture « font des feux et préparent à manger dans la rue […] mais il y a beaucoup de personnes qui meurent quand ils préparent à manger car les Russes continuent de bombarder en permanence ».

Le maire-adjoint raconte que l’évacuation des civils a débuté dès jeudi, mais qu’elle concerne jusqu’alors les personnes résidant dans les villages aux alentours de Marioupol qui, elle, reste inaccessible.

« Il est impossible d’entrer dans la ville elle-même », assure Sergeï Orlov, « la Russie bloque complètement les convois humanitaires ainsi que l’évacuation des habitants. » 

Environ 2530 personnes, dont 710 enfants, ont pour l’heure été évacués de l’agglomération de Marioupol, selon le maire-adjoint. Une partie infime de la population, dont la majorité est encore piégée dans la ville.

source: Yahoo actualités

 678 visiteurs total,  1 visiteurs aujourd'hui

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :