26 novembre 2020

Un premier centre communautaire anti-covid à Pirae

Dans la continuité des opérations dirigées par la municipalité de Pirae dans le cadre de son Plan communal de sauvegarde (PCS), sous l’égide du Haut-commissariat et du Pays, la commune a ouvert ce jour, un premier centre communautaire de soins au Fare Amuira’a Oriveta situé à Tuterai Tane.

Ce premier site d’hébergement d’une capacité d’accueil de vingt-cinq personnes, aménagé expressément par la commune en étroite collaboration avec le propriétaire des lieux, la paroisse protestante de Pirae, a principalement deux vocations: d’une part, freiner la propagation du virus dans les foyers en accueillant dans ces centres communautaires de soins des cas confirmés Covid, asymptomatiques ou présentant de légers symptômes, volontaires pour intégrer ce centre sur une durée de 07 jours, d’autre part, protéger les personnes vulnérables d’une même famille en permettant aux personnes malades, n’ayant pas la possibilité de s’isoler à domicile, d’intégrer un site d’hébergement communautaire en dehors du domicile familial par précaution pour les membres de la même famille.

Il est convenu qu’un second site pourrait ouvrir en cas de saturation de ce premier centre au « Fare Amuira’a Eferaima », d’une capacité d’accueil de vingt personnes supplémentaires.

Ces opérations viennent ainsi en réponse à l’appel à la mobilisation des autorités pour la mise en place de lieux d’hébergement sur leur territoire pour éviter la saturation du Centre Hospitalier de Polynesie française.

La Direction de la santé a ainsi dispensé en amont une formation à destination des personnes pleinement mobilisées dans ces opérations. L’objectif est de rappeler notamment les bons gestes et les bonnes pratiques avant l’accueil officiel des bénéficiaires entrant.

L’intégration au centre d’hébergement est réalisée gratuitement de manière strictement confidentielle et individuelle pour toute personne volontaire.

Des visites quotidiennes d’une équipe médicale seront organisées par la direction de la santé pour le suivi des patients. Une équipe composée d’élus, d’agents municipaux et de partenaires de la commune que sont les responsables des communautés mobilisées prendront part à la coordination et l’organisation de ces deux centres d’hébergement communautaire.

Le Tavana de Pirae pleinement engagé avec ses équipes dans la lutte contre la propagation du SARS COV 2 sur le fenua et notamment le territoire communal qu’il administre, proposera ainsi lors d’un prochain conseil municipal, une délibération permettant de modifier le budget communal pour une prise en charge des dépenses relatives à l’organisation de ces centres d’hébergement, dont la durée prévisionnelle est établie jusqu’au mois d’avril 2021.

Un budget estimé à 20 millions de Fcfp

Le budget estimé à 20 millions de Fcfp prévoit la prise en charge des principaux postes de dépenses que sont la location des sites d’accueil tenant compte des charges courantes notamment, la fourniture de denrées alimentaires et la production de repas des bénéficiaires du dispositif, la fourniture de produits sanitaires ( gel, savon, masques chirurgicaux ), le gardiennage des lieux 24h/24h pour assurer les entrées et sorties et garantir ainsi la sécurité de tous les occupants et enfin les moyens logistiques et de petits équipements.

Pour accompagner la démarche, un numéro Vert gratuit: 444 100. Cette plateforme téléphonique ouverte à tous recensera les besoins des habitants de Pirae confirmés positifs, asymptomatiques ou présentant des symptômes légers, volontaires pour intégrer un centre d’hébergement.

En coordination et avec l’appui de la Direction de la santé et du bureau de veille sanitaire, une enquête sanitaire pourra être réalisée auprès du volontaire pour vérifier l’état du patient avant l’accueil et l’intégration dans un de ces centres communautaires.

Toute personne volontaire devra au préalable signer une charte de bonne conduite justifiant son engagement d’isolement et le respect des mesures sanitaires mises en œuvre sur place. Une attestation sera délivrée par la commune, elle devra être présentée au centre pour permettre au patient de l’intégrer.

La mairie dédie une équipe référente composée d’élus prenant part au PCS communal, d’agents municipaux et enfin de trois guides sanitaires.

Deux lignes téléphoniques seront dédiées à la réception de ces appels générés par ce numéro vert durant les heures ouvrables de l’administration du lundi au jeudi de 07h30 à 15h30 et le vendredi de 07H30 à 14h30.

Source: Ville de Pirae

 285 visiteurs total,  4 visiteurs aujourd'hui

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :