29 janvier 2023

Un repas de Noël servi à 350 SDF à la Présidence

Un repas de noël a été servi à plus de trois cents personnes sans domicile fixe (SDF), jeudi soir sous le grand chapiteau de la Présidence.

En marge des fêtes de fin d’année et dans un esprit de partage et de solidarité, le président Edouard Fritch et plusieurs ministres (Jean-Christophe Bouissou, René Temeharo, Christelle Lehartel, Naea Bennett et tout naturellement Virginie Bruant, ministre des Solidarités) ont convié, comme chaque année, les personnes n’ayant pas la chance d’avoir un domicile, ou vivant dans la précarité.

Quelques représentants de l’Assemblée de la Polynésie française comme Tepuaraurii Teriitahi, la directrice des Solidarités, de la Famille et de l’Egalité (DSFE), Démécia Manuel, ainsi que plusieurs conseillers municipaux et d’autres personnalités publiques, se sont joints à cet événement de solidarité. Parmi eux également, l’association Te Torea, présidée par Maiana Teihotu, qui gère en particulier les centres d’accueil et d’hébergement et accompagne les SDF dans leur réinsertion sociale. En cours de soirée, le Haut-commissaire de la République en Polynésie française, Eric Spitz, est également venu à la rencontre des SDF, leur souhaitant de très belles fêtes de fin d’année.

Au programme de cette soirée, plusieurs prestations de chants, avec les Frères Mervin, leur ont été offertes. Le président et les membres du gouvernement ont ensuite servi près de trois cents repas, comprenant de la dinde, du veau rôti, de la purée de pommes de terre, de la salade russe et de la bûche de Noël en guise de dessert.

Apporter un sourire, une présence, du temps

Le président, Edouard Fritch, a ensuite rappelé, dans son discours d’ouverture prononcé en Reo Tahiti, que « Noël, c’est aussi permettre à tous d’être ensemble, sans stigmatisation, sans jugement social et sans discrimination. C’est avant tout un moment d’humanité ! Un moment d’humanité où personne ne doit être oublié ». Il a également ajouté que pour l’année 2023, plus de moyens et de solutions seront déployés pour venir en aide aux personnes sans domicile fixe.

Il a, par la suite, déclaré que l’un de ses vœux les plus chers était « qu’un jour arrive, où plus aucun d’entre eux ne sera dans la rue ».

En effet, le gouvernement s’attelle à réhabiliter et à construire des nouveaux lieux de vie pour mieux soutenir ces personnes dans ces moments difficiles de reconquête de leur vie, comme le centre de jour de Vaininiore, la réhabilitation du centre de Raimanutea, ou encore un centre sur Afaahiti, et qui verront le jour prochainement.

Une nouvelle cellule pour les sans-abris, le bureau BSA au sein de la DSFE

Pour sa part, la ministre des Solidarités, Virginie Bruant, a annoncé l’ouverture depuis le mois de septembre dernier, d’un bureau des sans-abris (BSA), une nouvelle cellule installée au sein de la direction des Solidarités, de la Famille et de l’Egalité (DSFE), et qui est exclusivement destinée aux personnes en situation de précarité. Actuellement, deux agents y travaillent et mettent tout en œuvre pour accompagner les SDF du Fenua. Ils proposent également un suivi approfondi et personnalisé.

« Il y a aujourd’hui environ 350 personnes sans domicile fixe dans nos rues, 350 parcours de vie différents. Nous mettons donc en place des solutions adaptées aux besoins de ces personnes », a ajouté Virginie Bruant. Elle a poursuivi en précisant que « la problématique de la rue est une des priorités du Gouvernement ».

source: Gouvernement

 361 visiteurs total,  3 visiteurs aujourd'hui

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :