19 janvier 2021

Appel à une « grève sanitaire » dans l’Education

Les premiers syndicats du secondaire et du primaire appellent à une « grève sanitaire » le 10 novembre pour dénoncer un protocole sanitaire qu’ils jugent insuffisant pour freiner l’épidémie et demandent en urgence de nouvelles mesures.

« Le Snes-FSU a proposé aux syndicats de l’éducation FSU et à l’intersyndicale éducation d’appeler les personnels à une grève sanitaire le 10 novembre », et ce « partout où les conditions sanitaires ne seraient pas réunies pour assurer la sécurité », a expliqué Sophie Vénétitay.

Une intersyndicale doit se tenir jeudi en fin de journée. Le Snes-FSU demande notamment « le passage à des demi-groupes », la « réorganisation de la demi-pension », le « recrutement d’agents pour nettoyer davantage les salles » et une « réflexion pour renforcer l’aération ».

De son côté, le Snuipp-FSU appelle dans un communiqué « les enseignantes et enseignants des écoles à se mettre en grève le mardi 10 novembre pour exiger des conditions sanitaires indispensables au maintien du service public d’éducation, ainsi qu’un plan d’urgence pour l’école ». « La priorité est de maintenir les écoles ouvertes, une nouvelle fermeture aurait des conséquences scolaires et sociales dramatiques », lance-t-il.

Des manifestations d’élèves

Dès mardi, au lendemain de la rentrée, des élèves ont manifesté un peu partout en France devant des collèges et lycées pour dénoncer ce protocole sanitaire jugé insuffisant. De brefs blocages à Paris, en Haute-Corse ou encore en Seine-et-Marne, ont de nouveau eu lieu jeudi, sans incidents.

Mercredi, des élèves avaient bloqué le lycée Paul Eluard à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis) pour y réclamer la mise en place d’un protocole sanitaire. La police a dû intervenir et a interpellé quatre personnes, relâchées dans la soirée, a-t-on appris de source proche du dossier.

Source: Yahoo actualités

 1,026 visiteurs total,  1 visiteurs aujourd'hui

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :