Chute boursière d’Opea: l’ancien patron savait et en a bien profité…

Comme l’indique Le Canard enchaîné dans son édition du mercredi 2 février, Yves Le Masne, l’ancien directeur général du groupe de maisons de retraite Orpea, récemment remercié après la mise en lumière de graves dysfonctionnements et de maltraitances, a vendu l’ensemble des actions de la société qu’il possédait après avoir appris la préparation du livre Les Fossoyeurs, qui met en cause les pratiques de l’entreprise.

Remplacé par Philippe Charrier avec effet immédiat lundi, Yves Le Masne a progressivement vendu la totalité de ses 5 456 actions, lors de trois opérations distinctes commencées en juillet 2021, en apprenant l’élaboration des travaux d’investigation du journaliste Victor Castanet.

À l’époque, l’action d’Orpea atteignait 107 euros, soulignent nos confrères. Un montant nettement supérieur aux 38 euros de sa valeur actuelle, après que l’action se soit écroulée en Bourse face au scandale.

Un délit d’initié ?

Avec ses ventes lucratives, Yves Le Masne a donc encaissé un pactole de 588 157 euros. Mais ces révélations pourraient lui valoir un prochain rendez-vous devant la justice, pour ce qui s’apparenterait à un « délit d’initié », souligne Le Canard enchaîné.
L’hebdomadaire explique également que seul un nombre réduit de dirigeants d’Orpea ont été mis au courant de la rédaction de l’ouvrage à charge. Pour preuve, le nouveau PDG Philippe Charrier est également intervenu en Bourse réc […] Lire la suite
source: Yahoo actualités

 717 visiteurs total,  2 visiteurs aujourd'hui

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :