8 décembre 2022

Compétences communales: tirer les conséquences de la récente crise sanitaire

Le président de la Polynésie française, Edouard Fritch, a été reçu par le Conseil municipal de la commune de Papeete, ce mercredi soir, afin d’exposer les enjeux et la vision du Pays, mais également ceux du Syndicat pour la promotion des communes de Polynésie française (SPCPF), en matière de compétences attribuées aux communes.

En effet, la montée récente en compétences techniques des communes, l’étendue géographiques de notre Pays, et les réalités économiques et sociales des différents archipels, ont amené les maires des cinq archipels, à souhaiter plus de responsabilités sociales et économiques au sein de leur propre périmètre communal. À cet égard, le président Edouard Fritch, étant lui-même maire d’une commune, comprend naturellement ce souhait.

Pour rappel, après la lourde et longue expérience de la crise sanitaire, l’Etat, le Pays et les communes, avaient agi en urgence, déployant ainsi de grands moyens, notamment pour venir en aide aux malades polynésiens. Ils avaient également travaillé ensemble pour ralentir la propagation du virus sur le Fenua. Cette expérience vécue pendant ces mois où l’économie s’est brutalement arrêtée, doit être une source de réflexion, dans la période de reprise actuelle. L’expérience de cette crise amène le Pays à s’organiser avec la sécurité juridique nécessaire, notamment pour les ordonnateurs de la dépense publique.

La Polynésie n’est pas à l’abri d’autres crises, en particulier celles qui résulteraient du changement climatique. Ces dernières pourraient, à nouveau, conduire le Pays vers des situations et des problématiques similaires, en termes de mobilisation de moyens et de ressources.

La gestion de cette crise a d’ailleurs revalorisé le rôle et les compétences attribués aux maires des communes de Polynésie française. Aussi, le Statut d’Autonomie de 2004 prévoit, dans ses articles 48, 55 et 44-2, la possibilité pour le Pays et les communes, de se confier des mandats, ou bien de déléguer certaines compétences. Ce sujet, de nature, juridique, est assez technique. Cependant, il pourrait permettre de libérer et de multiplier les capacités d’actions publiques à l’échelon local, sur l’ensemble du Fenua.

À l’issue de la présentation, le maire de Papeete, Michel Buillard, a salué l’initiative exposée par le président du Pays, Edouard Fritch. Le maire a annoncé qu’une réflexion au sein du Conseil municipal de Papeete sera engagée, afin de donner une suite sur une application appropriée des délégations de compétences du Pays vers la commune.

source: Gouvernement

 304 visiteurs total,  2 visiteurs aujourd'hui

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :