27 octobre 2020

Covid19: le CHPf « loin d’être débordé »

C’est en tous cas le sentiment du président du syndicat des médecins libéraux, Didier Bondoux.

Le professionnel de la Santé était l’invité, une fois de plus, de nos confrères de Polynésie 1ère pour commenter l’actualité liée à l’épidémie de la covid-19.

Il faut dire que depuis aujourd’hui la Polynésie compte quarante-six personnes hospitalisées (dix de plus en quarante-heures) dont six en service de réanimation.

Compte tenu du fait que l’établissement du Taaone dispose de seulement quarante appareil respiratoires pour prendre en charge les patients les plus graves, la journaliste en plateau s’interrogeait quant à un risque potentiel de saturation des services dédiés. En temps normal, il est vrai que l’hôpital général enregistre un taux moyen de fréquentation élevé, bien supérieur à 80%…

Or, comme l’a indiqué M. Bondoux, les personnes accueillies au CHPf ne présentent pas toutes des complications suffisamment graves au point de les mettre sous oxygène, voire sous coma artificiel, pour atténuer la charge virale. En revanche, elles sont « dispatchées » dans plusieurs services en fonction des lits disponibles.

Ceci étant dit, ces nouvelles rassurantes ne doivent pas nous faire baisser la garde, tant le covid-19 est déjà plus ou moins responsable de dix décès au fenua. Dix morts de trop.

 733 visiteurs total,  2 visiteurs aujourd'hui

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :