Inflation: « Certains commerçants exagèrent… »

Dans le prolongement du Point de vue édité hier sur notre site relatif à la poussée inflationniste que nous observons actuellement, le ministre des Finances et de l’Economie, Yvonnic Raffin, confirme ce que nous pressentions.

« Il faut avouer que certains commerçants exagèrent, ils anticipent, pour garder leur marge »,  a t-il déclaré mercredi en marge du conseil des ministres.

Et de préciser, à la suite d’une série de contrôles effectués sur le terrain par les services de la DGAE (Direction générale des affaires économiques) que « 188 professionnels ont été rappelés à leurs obligations » en termes de réglementation de la marge appliquée aux produits de première nécessité et de grande consommation. Parmi eux « 104 grossistes et détaillants, 72 magasins et 12 importateurs ».

Parallèlement, la veille de la manifestation (en cours) contre la vie chère, le patronat a prévenu que les revalorisations mécaniques du Smig (ndlr: au-delà de 2% d’inflation constatée) vont être « impossibles à encaisser ».  C’est pourtant bien ce qui risque d’arriver si certains persistent à pratiquer la valse des étiquettes sans aucune justification réelle.

C’est donc dans ce contexte – tendu – que le gouvernement d’Edouard Fritch a d’ores et déjà annoncé la préparation d’un « Plan Marshall » pour préserver, autant que faire se peut, le pouvoir d’achat des Polynésiens; une batterie de mesures dont le gel du prix des carburants à la pompe déjà acté, qui devrait se matérialiser rapidement au travers le vote d’un collectif budgétaire du Pays.

 1,364 visiteurs total,  4 visiteurs aujourd'hui

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :