Le Musée de Tahiti et sa nouvelle salle d’exposition aux normes internationales

Une délégation gouvernementale menée par le président de la Polynésie française, Edouard Fritch, s’est rendue mardi matin au Musée de Tahiti et des îles – Te Fare Manaha – à Punaauia pour faire le point sur l’avancement des travaux d’aménagement et de rénovation de l’établissement.

La délégation a été accueillie par la directrice du musée, Miriama Bono, dans le grand hall d’entrée entièrement rénové.

La visite s’est poursuivie vers la grande salle d’exposition permanente, d’une superficie aujourd’hui de 1100m². Cette salle accueillera des pièces de collection de grande valeur issues du patrimoine historique polynésien et sera équipée « de vitrines beaucoup plus flexibles ce qui permettra une évolution rapide des objets contrairement à l’ancienne salle où l’exposition muséographique était figée et ce, depuis un peu plus de 30 ans. Ce nouveau concept nous permettra d’être plus flexible dans la proposition muséographique que l’on pourra faire » a précisé le ministre Heremoana.

Bien qu’impacté par la crise sanitaire et les difficultés d’approvisionnement liées à la crise mondiale, le gouvernement a pu constater la bonne avancée du chantier. Au stade actuel, le gros œuvre est achevé et les entreprises vont pouvoir débuter les travaux de finitions.

Parallèlement, les équipes du Musée de Tahiti et des Îles ont entamé depuis trois ans un important chantier de restauration des collections qui seront à nouveau exposées. En effet, la médiation a été entièrement repensée afin d’offrir au public une diversité de supports en complément de la visite. Des audioguides en français, tahitien et anglais et des supports multimédias interactifs (tablettes, écrans tactiles) seront ainsi proposés, notamment pour les scolaires. La nouvelle scénographie mise en œuvre par le groupement de Pierre-Jean Picart, avec le scénographe parisien Adrien Gardère, permettra par ailleurs de mettre en avant les spécificités des cinq archipels de la Polynésie française.

Ainsi cette nouvelle salle d’exposition aux normes muséales internationales accueillera les collections ethnographiques du Musée de Tahiti et des Îles, mais également des dépôts et des prêts de musées nationaux et internationaux. Des conventions ont ainsi été signées avec le Musée du Quai-Branly Jacques-Chirac, le British Museum de Londres et Musée d’archéologie et d’anthropologie de Cambridge. Il devenait donc primordial de « doter le musée d’une salle d’exposition aux normes muséographiques compte tenu des partenariats qui se concrétisent entre le Pays et les grands musées reconnus dans le monde, notamment le Quai Branly, le British Museum ou encore le Bishop Museum » a déclaré le ministre de la Culture. Le convoiement de ces pièces est prévu début septembre 2022.

Pour le président Edouard Fritch, il s’agit « d’un musée moderne au bénéfice de la population et surtout des enfants dans le cadre de visites scolaires. Mais aussi, d’un lieu sûr pour accueillir des œuvres d’une valeur inestimable et qui nous seront prêtés par les grands musées connus dans le monde. Nous devons être prêts à les accueillir ».

L’inauguration signant la réouverture de la grande salle d’exposition est annoncée pour la fin du mois de septembre 2022. D’ici là, le Musée de Tahiti accueille l’exposition « Escales en Polynésie » de Titouan Lamazou présentée du 26 novembre 2021 au 4 juin 2022.

Source: Gouvernement

 1,280 visiteurs total,  10 visiteurs aujourd'hui

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :