Les intempéries augmentent le risque de contracter la leptospirose

La Direction de la Santé attire l’attention du public sur les risques de contracter la leptospirose.

Les intempéries actuelles et leurs conséquences sur la salubrité des habitats (inondations, boue, détritus, coupure d’eau…) sont extrêmement favorables à la transmission d’agents infectieux et aux accidents. Ces risques persisteront même lorsque les conditions climatiques s’amélioreront. La Direction de la Santé appelle toutes les familles et les personnes à une forte vigilance et à la prudence.

La leptospirose est le risque infectieux le plus fréquent. Marcher pieds nus dans l’eau sale ou la boue augmente les risques de contact entre la peau et ces germes infectieux.

La leptospirose est une maladie grave causée par des bactéries (leptospires) qui pénètrent à travers la peau, les muqueuses ou par des blessures (même petites), lors de contacts prolongés avec la boue ou de l’eau sale, souillée par les urines d’animaux (rats, cochons, vaches, chiens…).

Après une incubation en moyenne de dix jours (pouvant aller de 5 à 21 jours), la maladie débute comme une forte grippe avec une fièvre élevée, des maux de têtes, des douleurs musculaires et articulaires. Une consultation médicale doit avoir lieu le plus tôt possible.

Si le traitement n’est pas débuté assez tôt, des signes de complications peuvent apparaître : atteintes du foie et des reins (jaunisse, urines rouge foncé), hémorragies… Le décès peut survenir dans 5 à 10 % des cas.

La leptospirose est soignée efficacement par des antibiotiques, à condition de consulter un médecin dès les premiers signes.

Consultez rapidement un médecin dès l’apparition des signes suivants, surtout s’il y a eu des contacts avec de l’eau ou de la boue potentiellement souillées durant les trois semaines précédentes : fièvre élevée et brutale, avec malaise ; douleurs dans les muscles, les articulations, le ventre ; forts maux de tête. Les fortes pluies favorisent également le risque de propagation des germes fécaux (à partir de fosses septiques défectueuses) ainsi que d’autres germes pathogènes. Assurez-vous que l’eau que vous buvez est propre à la consommation. Il est possible de récupérer de l’eau des fontaines publiques ou chez des personnes. De même, cuisez bien les aliments et veillez à une bonne hygiène corporelle.

La saison des pluies est propice à la prolifération des gîtes larvaires et des moustiques. Pour éviter les risques de dengue, maladie à potentiel épidémique, protégez-vous contre les piqûres de moustiques. Eliminez les gîtes larvaires.

 720 visiteurs total,  3 visiteurs aujourd'hui

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :