16 septembre 2021

L’obligation vaccinale déférée devant le Conseil d’Etat

Quatre organisations syndicales – Otahi, O Oe To Oe Rima, SNETAA-FO et le SAPP (Syndicat des agents publics de Polynésie) – annoncent avoir déféré devant le Conseil d’Etat la Loi du pays n°2021-37 du 23 août 2021 relative à la vaccination obligatoire dans le cadre de la gestion de la crise sanitaire liée à la covid-19.

Dans un communiqué, les signataires soulignent en préambule que « les libertés individuelles sont un trésor qui mérite d’être défendu de toutes nos forces, à l’heure où, au nom d’un pseudo sentiment de sécurité, certains pays sont prêts à sacrifier la leur sur l’autel du manuel signé par George Orwell ».

Et d’affirmer, comme d’autres avant eux: « Nous ne sommes pas contre la vaccination mais néanmoins résolument opposés à la vaccination obligatoire ».

Selon eux, « une partie (la totalité ?) des doses de vaccin dont dispose la Polynésie arrivera à péremption ce mois-ci (cf. discours du président Macron lors de sa venue). Ceci explique peut-être la volonté de contraindre les gens à se vacciner en urgence ? »

Enfin, s’agissant des amendes qui seront éventuellement délivrées, sur la base de constats émis par des agents n’ayant pas dans leurs statuts le rôle d’inspecteurs (il n’existe pas en Polynésie de statut de médecin inspecteur, ou de pharmacien inspecteur), « nous aiderons les salariés à les contester le cas échéant, car elles n’ont pour l’instant à notre sens aucun fondement juridique digne de ce nom », soutiennent ces mêmes syndicats.

Photo d’archives

 280 visiteurs total,  6 visiteurs aujourd'hui

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :