Santé: trop de patients en « longue maladie »

En 2020, la Polynésie française recensait une personne sur six en « longue maladie », ce qui représente 48 591 personnes.

Les personnes âgées de plus de 60 ans sont directement et naturellement concernées par les pathologies longues…mais pas seulement. Sur les 48 600 personnes atteintes, elles ne représentent que 44% (21 000) du total. Le reste sont donc des personnes plus jeunes, ce qui pose question.

Autre constat: l’archipel de la Société concentre 87% des patients en LM contre 6% seulement dans chacun des autres archipels éloignés.

Tout cela a un coût pour la Caisse et la collectivité polynésienne: plus de 39 milliards de Fcfp par an. Quand on sait qu’un patient en longue maladie coûte environ 843 000 Fcfp contre 113 000 francs pour un patient qui ne l’est pas, on comprend mieux le problème.

Les forces vives sont appelées à réagir rapidement, à moins de devoir continuer à mettre la main au portefeuille indéfiniment. Retour à de meilleurs habitudes alimentaires ? Renforcement de la lutte contre le tabac et l’alcool ? Et des sanctions en général contre celles et ceux qui abusent des « bonnes choses » au mépris de leur propre corps ? Davantage de sports dés le plus jeune âge ? Toutes les pistes sont sur la table.

Photo d’archives

 673 visiteurs total,  7 visiteurs aujourd'hui

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :