Takume prochainement électrifié

Lundi matin, au décollage de Hao, le président Edouard Fritch et le haut-commissaire Dominique Sorain, se sont envolés vers Takume, commune associée de Hao et atoll de 150 habitants. Il est lié à Raroia avec la mairesse déléguée, Ana Flores, et l’adjoint spécial, Terii Metua. C’est un atoll à vocation perlicole.

Les infrastructures maritimes et portuaires, fortement dégradées, ont été très récemment reconstruites. Le débarcadère entièrement refait représente à lui seul un investissement de 360 millions de francs financé grâce aux fonds du 3IF (3e instrument financier) co-financés à 70 % par l’Etat et 30% par le Pays.

La piste de 900 mètres a été mise aux normes par un élargissement à 30 mètres et allongée de 50 mètres afin de permettra aux ATR 42 de s’y poser. Jusqu’à présent, Tahume est desservi par un Beechcraft de sept places une fois par mois, ce qui constitue une contrainte qui pèse fortement sur les déplacements des personnes. Les travaux ont nécessité un investissement de plus de 350 millions de francs également financés par le 3IF.

Ne disposant pas de système communal de fourniture d’électricité, le conseil municipal a consenti, il y a plus de deux ans, à doter l’atoll d’une centrale électrique avec trois groupes électrogènes et un réseau de distribution. L’investissement de l’ordre de 93 millions de francs est soutenu par le Pays à hauteur de 74 millions de francs, soit 80 % d’aide apportée à la commune pour ce chantier attendu de longue date par la population. Le président et le Haut-commissaire proposent aux autorités communales de poursuivre l’électrification par un complément substantiel de panneaux solaires afin d’être le moins dépendant possible des hydrocarbures qui connaissent aujourd’hui et très vraisemblablement demain, des coûts d’approvisionnement trop onéreux. Le fonds de transition énergétique mis en place par le Président de la République viendra utilement aider les communes à assurer ces transitions énergétiques.

Par ailleurs, plusieurs jeunes de l’île, après l’apparition de la crise consécutive à la pandémie de la Covid 19, se sont investis dans l’agriculture maraîchère, la production de gingembre et la culture de la vanille. Ils ont, selon leurs propos, entendu l’appel du président Edouard Fritch il y a deux ans, invitant les populations à s’investir pour assurer l’autosuffisance alimentaire.

« Gémir n’est pas de mise… » aux Tuamotu

Après la visite de Takume, les autorités de l’Etat et du Pays se sont envolées vers Fakarava à une heure et demi de vol. Le maire Etienne Maro a accueilli le Président Edouard Fritch et le Haut-commissaire Dominique Sorain, ainsi que leurs accompagnateurs.

Ils ont échangé sur les projets de développement de l’atoll classé en biosphère. Parmi les sujets, les aménagements d’agrandissement du quai de Rotoava afin de permettre aux goélettes de grande capacité d’accoster en toute sécurité.

En conclusion de cette visite effectuée dans neuf atolls des Tuamotu, le président Edouard Fritch a pu observer et constater que les populations de ces atolls sont toutes dans la résilience permanente pour améliorer leurs conditions de vie. « Gémir n’est pas de mise » chantait Jacques Brel, parlant de la vie des habitants de l’archipel des Marquises. C’est encore plus vrai pour les Tuamotu, îles très basses exposées aux aléas climatiques, sans ressources d’eau et isolées au milieu de l’océan.

Ces populations et leurs représentants communaux sont dans la recherche constante de solutions endogènes. La cohésion communautaire de ces populations fait également leur force. « Aides toi et le ciel t’aidera » résume l’état d’esprit dominant au sein des populations de ces îles. C’est pourquoi, les habitants sont satisfaits des infrastructures réalisées et sont rassurés par le fait qu’aujourd’hui les autorités de l’Etat et du Pays sont réellement à l’écoute des besoins nécessaires à l’amélioration de leur vie quotidienne. La conjugaison des capacités et du partenariat entre le Pays et l’Etat permettent un meilleur accompagnement technique et financier des projets souhaités par les populations locales et leur aboutissement.

Source: Gouvernement

 651 visiteurs total,  2 visiteurs aujourd'hui

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :