Vers un blocage d’au moins cinq sites X en France…

La procédure contre les principaux sites pornographiques se précise en France, avec une action en justice imminente pour demander leur blocage.

Cette fois, la procédure judiciaire contre les principaux sites pornographiques va véritablement débuter. Après plusieurs semaines de flottement, l’Autorité de régulation de la communication audiovisuelle et numérique (Arcom) qui est le fruit de la fusion entre le CSA et la Hadopi, va saisir la justice pour demander le blocage d’au moins cinq sites X très suivis en France.

Le site Next Inpact rapporte dans son édition du 28 février 2022 l’imminence de l’action devant les tribunaux, avec à la clé une neutralisation de Pornhub, Xnxx, Xvideos, Tukif et Xhamster par les principaux fournisseurs d’accès à Internet français – c’est-à-dire Orange, SFR, Bouygues Telecom et Free. Si blocage il y a, ce sera vraisemblablement par filtrage DNS.

L’Arcom n’a pas récemment pris la parole sur le dossier des sites pornographiques, mais on sait que l’institution a émis à la mi-décembre une série de mise en demeure contre ces plateformes (à l’époque, c’était le CSA qui était aux manettes, car l’Arcom n’est vraiment active que depuis le 1er janvier 2022). Leur tort ? Ne pas correctement vérifier l’âge des internautes.

Pour qui est déjà allé sur un site X, le contrôle est réduit au strict minimum : en général (…)

[Lire la suite]

source: Yahoo actualités

 1,746 visiteurs total,  4 visiteurs aujourd'hui

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :