24 novembre 2020

Covid: RES et DESETI au secours des travailleurs les plus impactés

Lors du conseil des ministres de ce mercredi, la ministre du Tourisme et du Travail, Nicole Bouteau, a proposé la réactivation du Revenu Exceptionnel de Solidarité (RES) et l’adaptation du DESETI en faveur des secteurs d’activité impactés par une décision de fermeture due à la situation sanitaire du Pays.

En effet, face à l’accélération de la croissance de l’épidémie de Covid-19 ces dernières semaines sur les îles de Tahiti et Moorea, faisant craindre une saturation des capacités d’accueil et de soins des infrastructures hospitalières, le Pays et l’Etat ont décidé de renforcer les mesures visant à réduire le nombre de nouveaux cas positifs. Ainsi sur Tahiti et Moorea, les bars, les salles de sport et les lieux d’exposition, foires, salons sont fermés. Il en résulte un empêchement pour les entreprises, leurs salariés et les travailleurs indépendants exerçant au sein de ces secteurs, de poursuivre leur activité professionnelle.

Aussi, pour éviter une dégradation trop importante de leur situation financière, il a été décidé d’indemniser la période durant laquelle la poursuite de leur activité est rendue temporairement impossible.

RÉACTIVATION DU REVENU EXCEPTIONNEL DE SOLIDARITÉ (RES)

Dans ce contexte, le Revenu Exceptionnel de Solidarité (RES) est réactivé. Sont concernés les salariés des entreprises des secteurs suivants : bars, discothèques, salles de sports, organisateurs de foires et salons. L’indemnité versée au salarié, proratisée sur la base du nombre de jours de fermeture de l’entreprise, sera de maximum :

–         50 000 Fcfp pour les salariés touchant un salaire inférieur ou égal à 50 000 Fcfp;

–         100 000 Fcfp pour les salaires supérieurs.

ADAPTATION DU DISPOSITIF DE SAUVEGARDE DE L’EMPLOI DES TRAVAILLEURS INDÉPENDANTS (DESETI)

Concernant les entrepreneurs indépendants, le conseil des ministres a décidé l’indemnisation à hauteur de 100 000 Fcfp maximum des entrepreneurs indépendants empêchés de travailler du fait de la décision administrative de fermeture de leurs établissements et de leurs activités en raison de la crise sanitaire.

Enfin, il a été décidé la réévaluation de l’indemnité actuelle du DESETI pour tous les autres secteurs éligibles à ce dispositif dans les conditions fixées par la réglementation en vigueur. Le montant de cette indemnité qui est actuellement de 50 000 Fcfp a été porté à 70 000 Fcfp. Il s’agit d’une mesure annoncée dans le cadre du plan de relance « CAP 2025 ».

Pour rappel, les entrepreneurs individuels et les salariés identifiés par le Bureau de Veille Sanitaire comme « cas contacts à risque élevé », empêchés de travailler du fait de la recommandation de « quarantaine » de maximum 7 jours, et dont le télétravail n’est pas possible, peuvent également bénéficier d’une indemnisation.

Les demandes d’indemnisation et les formulaires de demande seront disponibles en ligne sur mesdemarches.gov.pf

Pour toute demande d’information, contacter le SEFI au 40 46 12 12 ou infocovid@sefi.pf

 331 visiteurs total,  1 visiteurs aujourd'hui

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :