30 septembre 2022

Exploitation forestière: recensement des propriétés privées aux ISLV

Visite d’un nouvel hangar forestier et rencontre avec Heiarii Girard, l’attributaire lauréat de l’appel d’offre lancé par Direction de l’Agriculture (DAG) pour la valorisation de Pinus et de Falcata.

Les plantations de pins des Caraïbes réalisées dans les années 70 et 80 par le Service du Développement Rural (aujourd’hui la Direction de l’Agriculture-DAG) dans le cadre des programmes forestiers sont arrivées à maturité et doivent être exploitées.

A Raiatea, il existe environ 849 ha de peuplement de Pins, dont une grande est arrivée à maturité notamment, sur les domaines de Boubee, de Faaroa Maraeroa et Aratoa.

Les nouvelles orientations de la politique forestière du Pays cherchent à apporter une valorisation optimale et durable de la ressource en « pin local », avec la mise en place d’une véritable filière économique viable du bois produit par ces plantations. Ces orientations passent par le soutien au développement et la montée en puissance du secteur forestier et de la filière bois local en général, et avant tout par la mise en place des scieries pour exploiter la ressource.

Construit sur une surface de 6 000 m2, ce hangar forestier a une surface utile de 300 m² d’abri couvert. Il présente de nombreux avantages tels que la maîtrise foncière, la proximité du réseau routier, des commerces et du port maritime. Il est destiné au stockage et transformation du bois local par l’exploitant forestier, qui pourra bénéficier d’un bail de location sur une durée de trente ans.

Sur les propriétés privées, une loi de Pays relative à l’exploitation forestière en Pin des Caraïbes permet désormais l’intervention de la DAG et d’un exploitant forestier dans la valorisation des pins via une convention d’exploitation.

L’inventaire de quelques massifs existants sur terrain privé a démarré ce 1er semestre 2022 et un « projet d’exploitation de la propriété privée boisée » sera proposé aux propriétaires.

Ces avancées contribuent à une valorisation de la filière du bois local mais aussi à la création de nombreux emplois. A l’horizon 2025, le Pays se fixe un objectif de couverture du marché à hauteur de 50% en bois de construction, grâce aux scieries des IDV, des ISLV et des Marquises en activité.

source: Gouvernement

 329 visiteurs total,  3 visiteurs aujourd'hui

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :