30 septembre 2022

Légalisation du cannabis: des sénateurs reviennent à la charge

Trente-un sénateurs socialistes ont lancé un cri d’alerte sur la situation du cannabis en France, ce mercredi 10 août, dans une tribune dans Le Monde.

Affolés par des indicateurs français parmi les plus mauvais d’Europe – 18 millions de personnes ont déjà consommé du cannabis, et un million en fume régulièrement – les sénateurs appellent à sa légalisation.

Le sénateur porteur de cette tribune, Gilbert-Luc Devinaz, veut lancer un processus de concertation dans l’objectif de déposer une proposition de loi en faveur de la légalisation du cannabis. Pour le socialiste, il faut sortir du paradoxe français. « Malgré le fait que nous soyons le pays qui réprime le plus, nous sommes celui où la consommation est la plus importante. Soyons honnêtes, la prohibition est un échec. » Même s’il estime la légalisation pas entièrement satisfaisante, c’est pour lui, la moins mauvaise solution.

La vente du cannabis est interdite en France depuis une loi de 1971 de lutte contre la toxicomanie, dans la droite ligne de ce qu’il se passait la même année de l’autre côté de l’océan quand le président américain Nixon lançait officiellement sa « war on drugs ». Depuis le 1er septembre 2021, les consommateurs de drogue peuvent recevoir une amende 200 euros.

Aujourd’hui pourtant, certains États américains sont revenus sur l’interdiction et ont adopté soit une légalisation, soit une dépénalisation. C’est justement du modèle américain que dit s’être inspirée Esther Benbassa, sénatrice écologiste non inscrite de Paris, qui avait déposé pour la première fois une proposition de loi pour légaliser le cannabis en 2014. Se rappelant que ses collègues du PS n’avaient pas voté sa loi à l’époque Esther Benbassa se dit toutefois ravie. « C’est vrai que les socialistes réfléchissent à ce genre (…) Lire la suite sur Public Sénat

source: Yahoo actualités

 370 visiteurs total,  2 visiteurs aujourd'hui

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :