14 juillet 2024

Législatives (2ème tour): « Te Nati Rassemblement polynésien » appelle à voter Nicole Sanquer

0
Dans un communiqué adressé aux médias, le bureau du « Te Nati Rassemblement polynésien » appelle officiellement à soutenir les candidats autonomistes de la deuxième circonscription dans la perspective du deuxième tour fixé au 6 juillet.

Mais par la voix de son représentant local, Eric Minardi (photo), il y a cependant une condition: « (…) que Nicole Sanquer et Moerani Frebault, cessent d’insulter les électeurs du RN qui ont voté ou qui s’apprêtent à voter pour Amui Tatou ». Sans donner davantage de détails sur ce qu’il reproche aux intéressés.

Il faut dire que depuis le début du scrutin, le courant Te Nati semble tergiverser dans son positionnement sur l’échiquier local. Plutôt proche au départ des responsables de AHIP, Eric Minardi avait brusquement refermé la porte avant le premier tour, ce qui l’avait alors contraint de trouver des candidats en la personne de James Heaux dans la circo 1 et Tutu Tetuanui dans la circo 2.

Rappelons que le premier a totalisé 21 68 suffrages mais la partie est déjà pliée avec l’élection de Moerani Frébault, alors que le second est crédité de seulement 1240 voix. C’est donc cet apport, à la fois minime et potentiel, que le RN se propose de mettre « au service » de Nicole Sanquer contre Steve Chailloux. Quand bien même, nous le savons tous, chacun fait ce qu’il veut dans le secret de l’isoloir…

Enfin, Eric Minardi assortit son soutien d’un conseil en vue de la recomposition de l’assemblée nationale: « Nous les informons que s’ils se cantonnent à rester dans le giron des Macronistes, parti politiquement mort, ou dans celui des républicains qui ont fait un score minable, ils ne seront pas entendus », précise le patron du RN en Polynésie française. En jeu, le groupe dans lequel siégeront les nouveaux élus autonomistes. Il faut dire qu’en l’état actuel des projections dans l’ensemble hexagonal et compte tenu du nombre de désistements en cours pour faire barrage à l’extrême droite, le groupe de Marine Le Pen n’est toujours pas assuré d’avoir la majorité à lui seul.

Loading

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :